Causses et vallées

Millau. Au Rouquet Blanc (causse du Larzac)

Direction le Causse du Larzac, cette semaine. Nous prendrons la D809 en direction de la Cavalerie. Environ 2 km au sud-est du Rajal del Gorp, un parking sur la gauche nous accueille, facilement identifiable par le panneau en forme d’arbre signalisant la voie pour se rendre aux arbres de la liberté plantés par des enfants millavois pour commémorer le bicentenaire de la Révolution en 1989.

Nous prendrons ce chemin sur une centaine de mètres en direction de la plaine de longues-abrits, avant de diriger nos pas sur le côté ouest de la D809 en accédant sur la gauche à l’intérieur d’un parc.

La route caillouteuse qui mène aux « Arbres de la liberté » (DR)

De petites échelles permettent de ne pas abîmer les clôtures et d’accéder aisément aux différentes parties du site.

Nous avons en point de mire le petit ruiniforme du Rouquet Blanc dont un des rochers culminants est surmonté d’une croix. Celle-ci est semblable à celle que l’on trouve sur le ruiniforme appelé du Mont Saint-Michel près du Roc Pounchut (voir article Des conques du Larzac au Roc Pounchut, Millavois.com).

DR

Cette butte rocheuse où, arrivé au sommet, on a une vue plongeante d’un côté sur la Cavalerie, de l’autre sur les arbres de la liberté mérite amplement qu’on y monte, pour déambuler dans un mini-ruiniforme qui ne manque ni de charme, ni d’intérêt avec son rocher troué que l’on peut franchir comme une porte.

DR

Ce site, petit frère de son voisin du Rajal del Gorp, est situé à 16 km de Millau. Son nom « Lou Rouquet Blanc » lui vient du calcaire fragmentaire, fort dur et peu propice à la taille, terre inculte, seul ou en mot composé, ce toponyme est fréquent sur les grands Causses. Il figure sur la carte IGN au point 837.

DR
DR

De l’autre côté de la route, se remarque une autre plantation de pins que d’aucuns appellent le bois de Lattre de Tassigny, le célèbre maréchal de France les ayant fait planter durant l’Occupation, quand il était commandant du camp militaire du Larzac.

DR
DR

Marc Parguel

Bouton retour en haut de la page
X