✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Politique

Canton Millau 1. Encore quelques jours pour convaincre

Le binôme Claude Assier, Hélène Rivière et leurs remplaçants ont souhaité faire un point d’entre deux tours pour aborder le scrutin du dimanche 27 juin qui leur offrira peut-être leur fauteuil de conseillers départementaux pour représenter « L’Aveyron pour tous ».

Les candidats qui ont accédé au second tour avec plus de 41% des voix exprimées invitent la population à se rendre aux urnes et remercient ceux qui « ont pris la peine de se déplacer pour aller voter ». L’équipe envisage même de consulter les registres des élections et de contacter les abstentionnistes « pour comprendre pourquoi ils n’ont pas voté et essayer de les convaincre d’y aller ».

Le report de voix

Les candidats – dont trois sur quatre sont « sans étiquette » – arrivés en tête dans les quatre communes du canton abordent ce second tour avec une avance confortable sur la liste de Corine Compan et de Michel Durand. Les deux listes de Thierry Solier et de Jean-Dominique Gonzalès n’ont à ce jour pas donné de consigne de vote.

Nous n’avons pas contacté les listes qui n’ont pas été retenues, nous pensons que les personnes sont responsables et savent prendre des décisions individuelles ».

Publicité

« La proximité est essentielle »

Le binôme et ses remplaçants expliquent avoir fait « une campagne de proximité essentielle à la rencontre de la population du canton ». Elle continuera toute la semaine jusqu’au second tour. Plus tard, une permanence mensuelle le samedi matin serait mise en place sur le canton « pour garder ce lien avec la population, mais aussi avec les élus ».

Le projet de l’Aveyron pour tous sera mis en œuvre rapidement à l’échelle départementale dans plusieurs domaines : la formation des jeunes grâce à des partenariats à développer avec des chefs d’entreprises, le maintien des séniors à domicile, l’aide aux associations avec un fonds associatif de 3 M€ pour relancer le mode associatif et bénévole, l’accompagnement des familles et l’évolution de la MDPH, le développement de l’offre de soins de proximité… Autant de projets « élaborés en commun par une équipe où chacun a eu la parole et a été entendu ».

Le milieu économique, « même s’il n’est pas une compétence directe du département, ne sera pas oublié ».

« Ce n’est pas parce qu’on n’a pas la compétence qu’on ne cherche pas des solutions. Il faut être à l’écoute ».

Le rendez-vous de dimanche 27 juin risque d’être encore marqué par une abstention massive, l’équipe de Claude Assier et d’Hélène Rivière « a fait tout son possible pour aller voir les gens et les mobiliser ». Elle continuera pendant les trois prochains jours à frapper aux portes et à être présents sur les quatre communes pour peut-être rejoindre la nouvelle majorité départementale.

Après ce premier tour, dix cantons ont été gagnés par des listes conduites par Arnaud Viala, quatre sont en ballottage favorable. Il y a donc de fortes chances pour qu’Arnaud Viala soir élu président du département. C’est une chance pour l’Aveyron, car il est travailleur. Les conseillers départementaux vont avoir du travail, car il va relever le défi avec force ».

Bouton retour en haut de la page