Millau. Christophe Liron met « la main à la pâte »

©Millavois.com

Christophe Liron expose à la Galerie du 11 rue de la Capelle. Dans « La main à la pâte », il offre au regard des visiteurs des « œuvres diverses » de sa création.

L’exposition engage le visiteur sur trois chemins : « les papiers de cuir », matière et technique de création inventées par l’artiste il y a plusieurs années,  « les sculptures de peau » et  « les papiers japonais et encres de Chine ».

Le vernissage de l’exposition a été accompagné par des airs orientaux joués par des musiciens qui ont égayé la rue de la Capelle. ©Millavois.com

Christophe Liron transmet sa vision de l’art, résumée dans cette citation.

« Recherche d’un point d’équilibre qui passe par le déséquilibre, l’Art, comme la marche tend vers un but souvent inconnu et quelquefois difficile à atteindre… »

« Peut-on définir l’art ? L’art n’est pas uniquement l’œuvre d’art, il est aussi la pratique, la création de l’œuvre. Sa vocation est de se renouveler dans ses formes et dans ses pratiques avec un dénominateur commun d’avoir à la base de l’existence de l’œuvre une intention humaine affectée à l’espace et/ou à la matière.

Reproduire ou embellir sont les deux motivations de l’art qui est constitué de signes puisés à la bascule du temps dans l’immense réservoir de l’aventure humaine. Il est prise de liberté, transmission ou vecteur d’émotion de sentiment, il est communication affectée Acte, action ou résultat sans fonction mécanique ou chimique intrinsèque justifiant son existence.

©Millavois.com

L’art est une production humaine individuelle qui s’adresse potentiellement à tous les autres humains pour leur faire partager la vision exprimée et plus ou moins aboutie d’un seul. Le langage qui est la forme d’expression humaine la plus précise est en soi un art, et la littérature un large courant artistique.

Définir l’art de manière exhaustive est à mon sens impossible parce que reflet de l’humanité il en épouse les multiples formes et son évolution est potentiellement constante. L’art est une mise en forme qui tend toute entière à produire, penser des sensations lesquelles échappent largement à la forme.

©Millavois.com

Un autre aspect de l’art est sa fonction d’exutoire. L’art en tant que réalisation est souvent d’une impérieuse nécessité et l’acte de création est thérapeutique. Figuratif ou abstrait, l’art est toujours une représentation d’un sujet ou d’un état pour lequel l’artiste se pose en médiateur, ce que sa qualité d’expression lui permet. Ainsi peuvent exister projets, maquettes, esquisses comme chemins vers une œuvre qui peut aussi elle-même ne jamais exister.

L’art comme la nature requiert observation et étude, mais comme la nature, l’œuvre d’art peut subjuguer, atteindre l’amateur très profondément et le laisser sans voix devant son émotion

À la différence de beaucoup de choses dont l’humain se nourrit, l’œuvre d’art n’est pas une absorption et peut nourrir à sa façon autant de fois qu’elle sera perçue avec la sublime nuance que chacun s’appropriera à sa façon […] »

Christophe Liron « La main à la Pâte » du 6 au 22 août à la Galerie du 11 rue de la Capelle • Du mercredi au samedi de 16h à 19h ainsi que sur rendez-vous au 06 88 89 98 54