ActualitéComprégnacFaits divers

Comprégnac. « On sera sur ce feu pendant plusieurs jours »

Cet après-midi à la mairie de Comprégnac, à la sortie d’une réunion de cellule de crise, la préfète de l’Aveyron a répondu aux questions des journalistes quant à l’évolution de l’incendie parti du hameau des Douzes et qui a déjà ravagé quelque 160 ha sur la commune.

« L’incendie n’a fait aucune victime », a d’emblée précisé Valérie Michel-Moreau. Après avoir expliqué qu’une cellule de crise mise avait été mise en place hier soir, elle a salué la mobilisation de bon nombre de départements voisins qui ont envoyé des secours (Gard, Hérault, Lozère, Lot…)

Les Douzes, hameau sinistré.

« Une centaine de pompiers était mobilisée toute la nuit, ce sont des moyens importants pour circonscrire ce feu qui est compliqué, a expliqué la préfète. On est sur des zones difficilement accessibles, assez escarpées ce qui rend les opérations délicates. Si l’incendie est l’instant stabilisé, les conditions climatiques, avec le vent et la chaleur, ne nous rendent pas complètement optimistes sur la tâche à poursuivre par nos guerriers du feu ».

Rappelons qu’hier soir, par prévention, des habitants de Peyre ont été évacués en raison d’un vent défavorable. Aujourd’hui, ils ont pu réintégrer leurs logements et pour l’instant le feu reste sur des zones où il n’y a pas d’habitations.

Même si le feu était globalement maitrisé à 14h, des points chauds sont toujours surveillés.

Quant à l’origine du feu, Valérie Michel Moreau n’en dit pas plus sur la rumeur qui dit que l’origine serait liée à un poteau électrique. « On sait d’où est parti le feu, mais l’origine restera à déterminer. Le temps est à circonscrire le feu et à l’éteindre, après on verra », a-t-elle conclu.

De son côté, Florian Souyris, le chef des sapeurs-pompiers de l’Aveyron, a mis l’index sur le facteur aggravant du vent. « Sur la surface, on a des zones qui ont brulé, mais tout n’a pas complètement brulé, il reste des points chauds et forcément avec le vent, ça alimente à nouveau l’incendie sur plusieurs zones ». Et si le sinistre était « globalement fixé » à midi, le colonel Souyris assure que ses hommes seront « sur ce feu pendant plusieurs jours encore. » Et les dernières photos ne poussent pas à l’optimisme…

Bouton retour en haut de la page