Millau. Le Rallye des Cardabelles est annulé

Un an après le terrible drame qui avait mis fin prématurément à la 36e édition, les organisateurs de la plus ancienne épreuve des rallyes sur terre, l’ASA de Saint-Affrique et l’Ecurie automobile Millau Condatomag, ont annoncé ce matin, « à crève-cœur », jeter l’éponge quant à l’organisation de la 37e édition qui devait se dérouler les 10 et 11 octobre.

« Au regard de l’évolution de la situation sanitaire, nous ne pouvions pas nous permettre de continuer, dans ce flou pas possible », assure Jean-Louis Gilhodes, vice-président de l’association Millau Condatomag. « Avant de laisser les gens se lancer dans des frais de réservations de voitures ou d’hébergements, nous avons décidé de faire ce que l’on avait dit ». A savoir, attendre de voir comment évoluerait la situation sanitaire et prendre une « décision responsable ».

Une décision qui a été prise à l’unanimité du bureau, au lendemain du passage du département de l’Aveyron en « zone rouge ». « La Préfète laisse la disponibilité à chacun de prendre ses décisions, mais nous, on fait venir des gens de la France entière et même de l’Europe », souligne Guy Destresse, trésorier de l’association, qui rappelle que le parcours du rallye, « modifié à 100 % cette année », faisait notamment passer concurrents et spectateurs à Sévérac-d’Aveyron, commune où est implanté l’Ehpad Gloriande…

« On retrouvera notre place dans le championnat »

Alors que 80 concurrents étaient déjà engagés, et que l’on se dirigeait « vers une belle édition » qui allait faire le plein (150 voitures au départ), il va désormais falloir attendre les 8, 9 et 10 octobre 2021 pour revoir le Championnat de France de rallye sur terre repasser par le Sud-Aveyron. « J’ai déjà envoyé les dates pour l’année prochaine, assure Marc Amico, président de l’ASA de Saint-Affrique. Je ne me fais aucun souci sur le fait que l’on retrouvera notre place dans le championnat. »

Les bénévoles, qui tirent un trait sur six mois de travail, doivent désormais sortir la baguette magique pour retomber sur leurs pattes au niveau financier, avec déjà pas loin de 10.000 € engagés (inscriptions du rallye, frais auprès de la ligue, etc.), ou encore les bénéfices de la plaquette des partenaires qui s’envolent (environ 25.000 €)…

La bonne nouvelle vient de la Région Occitanie, qui a déjà décidé de reconduire sa subvention pour 2021. « On espère que l’ensemble des partenaires joueront aussi le jeu », glisse Nadine Tufféry, secrétaire de l’Ecurie automobile Millau Condatomag, en croisant les doigts, et en soulignant « l’impact économique » pour la région millavoise.

Malgré qu’ils soient « tous catastrophés », les organisateurs se veulent optimistes. « On fera une plus belle épreuve l’an prochain », assurent-ils.

——————————

Du côté du championnat, le site spécialisé Rallye-sport.fr fait le point : « Cette annonce fait suite aux retraits déjà actés des Causses, de Langres et du Haut Var. Après la Lozère et Castine, seul le Vaucluse figure encore au calendrier d’une saison décidément noire pour la terre française ».