Notre Dame des Landes : Les Larzaciens de l’APAL remercient le Premier Ministre

Dans une lettre que nous reproduisons ici, les membres de l’Association pour l’aménagement du Larzac remercient Edouard Philippe après l’abandon du projet de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes. Une copie à été adressée au Président de la République et au Ministre de l’Ecologie.

(Photo : Flickr)

Monsieur le Premier Ministre,

De ce coin du Larzac libéré en 1981 par François Mitterrand, nous tenons à saluer votre courage politique d’avoir osé stopper l’absurde projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

En évitant le saccage de 1 600 ha de magnifique bocage, vous avez choisi l’intérêt général, qui commande de laisser aux générations futures le plus possible d’espace naturel et agricole.

Sur le Larzac, 6 300 ha appartenant à l’Etat ont été rendus à leur vocation agricole. La diversité des projets et utopies amenés par les jeunes squatteurs a fait éclore une agriculture paysanne très variée, le plus souvent en bio, et a engendré une utilisation durable de tout le territoire, ce qui est considéré aujourd’hui comme un exemple dans une région agronomiquement difficile.

À l’évidence l’Histoire a donné raison à François Mitterrand qui a choisi de n’expulser personne.

À Notre-Dame-des-Landes aussi, les nouvelles conditions peuvent permettre une vie rurale plus naturelle et diversifiée ; inimaginable aujourd’hui pour certains élus politiques ou professionnels, prisonniers de leurs habitudes.

Là aussi, l’Histoire pourra vous donner raison.

Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, nos sincères salutations.

A.P.A.L.