✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
OpinionPolitique

Millau. Opinion : « Nous ne voulons définitivement pas du transfert du Fablab à la MDE »

Cela fait déjà un certain temps que notre association exprime son attachement à demeurer au sein du Créa. Nous avons été rejoints par beaucoup de personnalités millavoises et d’élus de toutes sensibilités qui ont souhaité confirmer publiquement leurs soutiens respectifs à notre cause. Tout récemment, c’est madame Nathalie Fort qui vient d’exprimer très clairement sa position au sujet du projet Silex, en précisant qu’elle ne démissionnerait pas de son mandat d’élue d’opposition sous réserve que madame la maire s’engage à réaliser, comme promis, le projet Silex dans sa version originelle.

Le projet Silex initial intègre le Fablab comme une entité incontournable des autres composantes (espaces musicaux, salles de répétition, studio d’enregistrement, salle informatique, studio numérique, espace convivial associatif, espace de médiation culturelle…). Sa vocation première est d’aider et de soutenir toutes les structures et plus largement l’ensemble des habitants du territoire susceptibles d’y trouver tous les outils numériques et les compétences humaines utiles à la fabrication de leurs projets. Pour ces raisons, nous sommes attachés au Silex tel qu’il a été défini initialement. En cœur de cité, au CRÉA, car ce lieu associatif et culturel est emblématique de Millau. En totale adéquation avec l’esprit collaboratif qui règne au sein des Fablab, ce bâtiment reste un espace public central, connu et reconnu par l’ensemble de la population.

De nombreuses actions en collaboration avec des structures comme les centres sociaux, la MJC ou bien le conservatoire de musique… ont été facilitées par cette proximité. Par ailleurs, nous sommes installés ici depuis 4 ans dans des locaux conçus et construits spécialement pour accueillir un Fablab dont la gestion nous a été confiée depuis le début.

L’investissement financier (Communauté de communes et Ville de Millau) et l’investissement humain ont été considérables et il nous paraît aujourd’hui complètement aberrant de balayer d’un revers de main et sans motif valable tout ce travail accompli.

Publicité

Pour ces raisons phares, nous réaffirmons notre désaccord au déplacement du FabLab à la Maison des Entreprises et confirmons que nous n’y participerons définitivement pas.

D’autant plus que les entreprises avec lesquelles nous collaborons déjà ont plus de facilité à nous rejoindre au CRÉA puisque des travaux conséquents ont été réalisés à cet effet. À noter qu’il en va aussi pour les écoles, clubs de jeunes, artistes, musiciens, qui pour la plupart pratiquent déjà d’autres activités au sein de cet espace associatif.

LIRE AUSSI >> Millau. Opinion : « FabLab : pourquoi défaire ce qui fonctionne ? », demande Nathalie Fort

La circulation des publics au sein de la MDE reste compliquée par la physionomie du bâtiment. Le fait que ce dernier soi excentré ne facilite ni son accès ni son attractivité.

Aussi, nous voulons continuer à mettre notre énergie dans l’animation de ce Fablab qui s’inscrit au cœur du projet Silex tel que nous l’avions imaginé à l’origine avec madame Karine Orcel et toutes les autres personnes qui se sont impliquées en faveur de sa réalisation.

Dans cette perspective, nous avons donc souhaité rencontrer madame Nathalie Fort afin d’échanger avec elle sur l’avenir immédiat du Fablab et du projet Silex au sein du CRÉA.

Cette dernière nous a confirmé, comme indiqué dans son communiqué de presse, qu’elle soutenait totalement notre démarche et s’est dite prête à agir en conséquence si elle n’obtenait pas de madame la maire la réalisation du projet Silex dans sa version originelle.

LIRE AUSSI >> Millau. Nathalie Fort : « Pourquoi je ne souhaite pas démissionner »

Nous croisons les doigts et affirmons publiquement que l’association CréaLab ne s’impliquera pas dans le déménagement du Fablab dans les locaux de la MDE.

Les bénévoles et adhérents de l’association CréaLab

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Millavois.com. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

Bouton retour en haut de la page