✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Actualité

Millau. Piétonnisation : une partie de la zone apaisée devrait rouvrir à la circulation et les barrières seraient enlevées

Lors d’une réunion en mairie ce lundi 10 octobre avec les commerçants de la zone piétonnisée et du centre-ville, la maire de Millau a accepté d’apporter des changements et certaines améliorations à la piétonnisation millavoise, sans toutefois changer de cap.

La piétonnisation, depuis qu’elle a été mise en place par la municipalité d’Emmanuelle Gazel, n’en finit pas de faire parler et de faire couler de l’encre, notamment dans sa dernière version cet été. Parmi les fervents opposants à ce projet tel qu’il est mis en place, la plupart des commerçants millavois de la nouvelle zone apaisée et du centre-ville. Ils étaient ce matin reçus en mairie.

Réunie en un collectif qui représente plusieurs associations de commerçants, une délégation avait rencontré Emmanuelle Gazel le 30 septembre. Cette dernière avait rappelé que la piétonnisation était toujours sous un format expérimental pour être pérennisée plus tard dans une forme définitive, et avait demandé aux commerçants de faire des propositions pour l’améliorer.

Ce lundi 10 octobre, c’est donc propositions en main et « bien décidés à faire bouger les choses », qu’une cinquantaine de commerçants se sont rendus au rendez-vous proposé par la maire de Millau et ses équipes.

Publicité

Piétonnisation modulable en fonction des horaires et des saisons, limitation de vitesse en centre-ville, gratuité du stationnement le samedi après-midi, boulevard Sadi Carnot et tour des Halles en sens unique à vitesse réduite, parking Raymond Delpuech gratuit (pour les employés du centre-ville), retour au stationnement payant avec la première heure de stationnement offerte, boulevard de Bonald en sens unique vers le Mandarous et double sens Mandarous – Sadi Carnot, place de la Capelle en double sens pour desservir le parking du centre commercial et  réhabilitation du parking des Hortes… au total une dizaine d’idées ont été soumises à l’approbation de la maire de Millau.

Une partie de la zone rouverte à la circulation

Après des échanges parfois tendus et d’autres plus constructifs, des propositions auraient été catégoriquement refusées comme la réouverture de la place de la Capelle. Pourtant, des arguments que certains ont qualifiés « d’écologiques » ont été mis en avant en expliquant « qu’il fallait faire le tour de Millau et qu’on utilisait davantage de carburant ». « Je ne reviendrai pas en arrière », aurait répondu la maire de Millau sur le sujet de la place de la Capelle.

Par contre, Emmanuelle Gazel aurait accepté de revoir sa copie et de faire marche arrière sur certains points et d’en mettre d’autres à l’étude.

Ainsi, la moitié du boulevard de Bonald (depuis le Mandarous jusqu’à l’angle du bd Sadi Carnot), le boulevard Sadi Carnot et la partie droite des halles seraient rouverts jusqu’à la place Emma Calvé pour tous les véhicules, à toute heure.

Autre changement notable, les barrières seraient, selon certains commerçants présents à la réunion, « enlevées et remplacées par des panneaux de signalisation interdisant l’accès à la zone apaisée entre 10h et 23h ».

© Millavois.com

La maire aurait annoncé les premiers changements pour la fin du mois. Au rayon des propositions à l’étude, le stationnement (zone bleue, rouge) avec la gratuité le samedi.

À plus long terme, la municipalité étudierait un accès au parking de la Capelle par la rue du Rajol, un investissement plus coûteux qui mérite de prendre le temps de la réflexion.

À la suite de cette rencontre, ce sont des riverains qui représentent la population qui ont été reçus. Emmanuelle Gazel donnera une conférence de presse mardi 11 octobre en milieu de journée, elle devrait apporter des explications sur les changements et préciser le nouveau format de la piétonnisation.

Bouton retour en haut de la page