Actualité

Aveyron. Une cinquantaine de restaurants aveyronnais autorisés à rouvrir leurs portes !

Les ouvriers des chantiers aveyronnais et les salariés itinérants vont pouvoir manger au chaud à midi. Une cinquantaine de restaurants aveyronnais viennent d’être autorisés à rouvrir leurs portes à cette clientèle le temps de la pause médiane.

Le repas de midi était devenu un réel problème pour de nombreux travailleurs du secteur du BTP et les salariés itinérants surtout depuis l’arrivée du mauvais temps de la saison hivernale. Dans quelques jours, ils pourront déjeuner au chaud dans des restaurants autorisés à les recevoir sur dérogation.

Cette initiative est venue de l’UMIH 12 (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) « pour permettre à ces personnes de déjeuner décemment, dans des lieux appropriés avec des repas réalisés par des gens dont c’est le métier ». Avec son partenaire Millavois HORECAD, le syndicat a pu sensibiliser les établissements pour rendre service aux travailleurs du BTP.

Grâce à une mobilisation sans faille et de très bons rapports avec les services de la préfecture et de la chambre de commerce, une convention tripartite a pu être signée entre la FBTP12 (Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics de l’Aveyron), le syndicat hôtelier l’UMIH 12 et la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Aveyron.)

Elle définit les modalités de mise en œuvre de ce dispositif « pour recevoir du public dans le strict respect des mesures sanitaires et dans les conditions de la nécessaire distanciation physique et des règles sanitaires en vigueur. »

La CCI Aveyron précise les modalités de la convention dans un communiqué

« Les salariés doivent être munis de leur carte professionnelle et être en mesure de la présenter sur le champ au responsable de l’établissement de restauration et aux forces de sécurité intérieures en cas de contrôle de l’établissement.

En signant cette convention, le restaurant s’engage à appliquer les protocoles sanitaires et les règles émises au paragraphe 2 de l’article 40 du décret du 29 octobre 2020, à savoir :

  • Suivant la capacité de l’établissement (4 m2/personne) affichée et visible depuis la voie publique, il peut être mis en place deux services de déjeuner de 11h45 à 14h15
  • La réservation au préalable est obligatoire
  • Les personnes accueillies ont une place assise
  • Une même table ne peut regrouper que quatre personnes qui doivent être installées en quinconce
  • Une distance minimale de deux mètres est garantie entre les chaises occupées par chaque personne sauf installation de paroi fixe ou amovible assurant la distanciation physique
  • Les salariés d’entreprises différentes ne peuvent prendre leurs repas à la même table sauf s’il s’agit d’entreprises travaillant sur un même chantier
  • Le port du masque est obligatoire pour le personnel des établissements et les personnes accueillies lors de leurs déplacements au sein de l’établissement
  • Le service est exclusivement réalisé à l’assiette
  • L’établissement de restauration doit disposer d’un parking (privé ou public) adapté

Cette convention deviendrait caduque dès lors que le taux d’incidence publié par les autorités sanitaires dépassera le seuil de 200 cas pour 100 000 habitants. »

La préfecture accordera donc une dérogation aux établissement leur permettant une ouverture sous contraintes. Les restaurateurs devraient recevoir leurs premiers clients prochainement. Les responsables de l’UMIH et de l’association HORECAD tiennent à remercier leurs partenaires dans cette nouvelle étape franchie auprès des restaurateurs et des ouvriers du Bâtiment :

Un grand merci aux services de la préfecture aveyronnaise et de la CCI pour l’écoute et la mise en place rapide ».

Bouton retour en haut de la page
X