✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Santé

Millau. « Derrière tous ces bras tendus, il y a des gens généreux »

L’Amicale des donneurs de sang bénévoles de Millau aura connu une année 2020 forte en émotions. « Nous avons eu très peur au début de l’épidémie de Covid, atteste Raymond Cassan, président de l’amicale. Nous pensions que l’on aurait moins de donneurs, et que l’Etablissement Français du Sang (EFS) n’arriverait pas à fournir assez. »

Et la générosité des gens leur a donné tort. Aussi bien au niveau local qu’au niveau national – et malgré des collectes annulées (notamment dans les universités, les lycées, certaines grandes entreprises…) –, les donneurs se sont mobilisés pour que les malades puissent être soignés malgré le coronavirus. « Et Millau a joué le jeu à 200 % », se réjouit Raymond Cassan.

Déjà plus de 2.000 dons cette année

En 2020, plus de 2.000 personnes ont déjà donné leur sang à Millau à l’occasion des cinq collectes annuelles. La collecte du mois d’octobre a attiré 500 personnes à elle seule. Un record ! « C’est enthousiasmant, se ravit le président de l’amicale, d’autant que derrière tous ces bras tendus, il y a des gens généreux (et heureux !). Il y a aussi beaucoup de jeunes à Millau. Mardi, nous avons accueilli onze jeunes de 18 ans ! Les jeunes sont très sensibles à notre appel, et cela fait vraiment plaisir ».

Bénédicte Séjor et Nicolas Bosse Platière (à gauche) sont médecins à l’EFS de Rodez. En rouge, Raymond Cassan, président de l’Amicale des donneurs de sang de Millau.

« Pour beaucoup de ces jeunes qui ont envie d’aider, c’est l’occasion de faire quelque chose, le don, c’est facile », explique la docteure Bénédicte Séjor. « Cette année, nous n’avons pas pu aller vers eux, alors ce sont eux qui sont venus vers nous ». Un apport bienvenu, puisqu’à la fin de l’été, avec la reprise notamment de la chirurgie, les stocks avaient fondu « d’un coup ».

Publicité

Un don peut sauver trois personnes

« Le don de sang, c’est formidable, glisse Raymond Cassan. On peut aider son prochain sans prendre aucun risque, contrairement à ce jeune pompier qui a dernièrement sauvé une personne de la noyade dans le Tarn. » « Avec un don, on peut sauver trois personnes, grâce au don de plasma, de plaquettes et de globules rouges. Avec 2.000 dons cette année, 6.000 personnes ont peut-être été soignées grâce aux donneurs de Millau ! », calcule le président.

Gilles Gohaud donne en principe son sang deux à trois fois par an selon sa disponibilité. « Sauver des vies est ma motivation principale, explique ce Millavois. C’est une action solidaire. Quand on est en bonne santé, il faut savoir aider les autres ». Lui, cela fait 40 ans qu’il aide les autres…

Et de rappeler que lui-même, avant d’entrer dans l’association, n’était pas particulièrement sensibilisé à cette cause. « Il y a 20 ans, je me promenais sur la place de la Comédie, à Montpellier, avec ma femme, raconte-t-il. Nous faisions la queue devant un MacDo quand un vieux monsieur a demandé à la foule si l’on ne voulait pas donner notre sang. Tout le monde a dit non. Moi aussi. Finalement, j’y suis allé, et je me suis rendu compte que j’étais seul à donner mon sang. En rentrant à Millau, j’ai contacté Mme Portes, présidente de l’amicale des donneurs de sang, et j’ai commencé à travailler avec elle. Depuis, je suis devenu ce vieux monsieur qui sollicite les gens sur la place de la Capelle. ». Et toujours avec bonheur, puisqu’à l’occasion de la collecte qui se tient actuellement à la salle de Menuiserie, les bras tendus affluent sans discontinuer…

Vous pouvez encore donner votre sang ce jeudi 17 décembre de 13h30 à 18h30 à la salle de la Menuiserie.

Bouton retour en haut de la page