✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
ActualitéOpinion

« Quelle culture voulons-nous ? »

L’histoire se rappellera qu’en 2020, Nos dirigeants ont imposé au peuple ce qui était essentiel et ce qui ne l’était pas.

Nos dirigeants ont décrété que la littérature, le théâtre, la danse, la musique, le cinéma, le cirque, les arts plastiques, etc.… N’étaient pas essentiels.

L’histoire se rappellera qu’en 2020 on lutte contre une épidémie en laissant s’entasser des hommes et des femmes dans des rames de métro, en regroupant des centaines d’enfants dans des établissements scolaires, à la cantine. Pourquoi ?

L’histoire se rappellera qu’en 2020 la vie d’une librairie est moins importante que la vie de la FNAC ou d’AMAZON. Pourquoi ?

Publicité

L’histoire se rappellera qu’en 2020 la vie du salarié(e) de la FNAC est moins importante que la vie du salarié(e) d’une librairie indépendante. Pourquoi ?

L’histoire se rappellera qu’en 2020 il est plus dangereux d’aller dans une salle de spectacle, dans un musée, dans une bibliothèque que dans un centre commercial via un métro bondé. Pourquoi ?

Parce qu’en 2020 ce qui est essentiel c’est l’économie, le PIB, la croissance, la consommation…

Parce qu’en 2020 tout ce qui est lié au bonheur, à la réflexion, au partage, à la liberté d’expression n’est pas essentiel.

L’histoire se rappelle qu’au milieu du 20e siècle on brûlait des livres, elle se rappellera qu’au début du 21e siècle on interdit de les vendre.

Pourtant la culture crée des richesses (des richesses qui n’entrent pas dans un tableau Excel). La culture c’est la richesse de l’esprit, la richesse de la prise de conscience, du libre arbitre, de la contestation.

Priver les êtres humains de cette richesse, c’est priver l’humanité du droit au bonheur, du droit à la liberté de vivre. Depuis le mois de juin, les théâtres se sont masqués, ont limité leurs jauges, ont désinfecté leurs locaux. Aucun foyer de covid-19 n’est à déplorer dans une salle de spectacle. Pourtant on interdit aux artistes de s’exprimer, de questionner et d’émouvoir. La culture n’a pas besoin que de milliards d’euros, elle a simplement besoin d’exister.

« Le théâtre est une nourriture aussi indispensable à la vie que le pain et le vin… Le théâtre est donc, au premier chef un service public. Tout comme le gaz, l’eau et l’électricité. » (Jean Vilar)

Que reste-t-il du théâtre populaire de Jean Vilar ?

Sommes-nous en train de préparer un monde aseptisé ?

Sommes-nous en train de construire une consommation culturelle de masse ?

Pendant que nous écrivons ces lignes, les géants de la culture numérique (Netflix, Amazon, Apple, Google…) enregistrent des abonnements records.

N’en déplaise à la Start Up Nation du gouvernement « En Marche » qui nous a mis à l’arrêt…

Nous, Compagnie Création Éphémère, ne créerons pas une start up culturelle en ligne, où le spectateur téléchargerait un de nos spectacles pour le consommer assis sur son canapé entre deux « cookies » publicitaires.

Nous sommes des artisans de la culture, nous voulons jouer dans la rue, sous des chapiteaux, dans des petites salles obscures où artistes et spectateurs se retrouvent pour communier, discuter, échanger, débattre et se confronter.

S’il est interdit au public d’aller à la rencontre des artistes, alors les artistes iront à la rencontre du public, dans les usines, les entreprises, les établissements scolaires, etc.

Nous, Compagnie création Éphémère, exigeons la réouverture de l’ensemble des lieux culturels et appelons l’ensemble des élus (Ville de Millau, Département, Conseil régional, État), en partenariat avec les salarié(e)s du spectacle vivant, les différents syndicats, les différents organisateurs, les spectateurs, jeunes ou moins jeunes, amoureux de la culture, à se mettre autour d’une table pour imaginer, « La culture populaire (chère à Jean Vilar) de demain », à imaginer des politiques culturelles ambitieuses et émancipatrices, rendre possible la culture pour tous, par tous et avec tous.

L’équipe artistique de la Cie Création Ephémère (Lettre envoyée aux différents élus de notre territoire, dans l’attente d’une réponse)

Cie Création Ephémère

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Millavois.com.
Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

Bouton retour en haut de la page