✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Opinion

Les trains circulent à nouveau entre Béziers et Millau

C’est avec de bonnes nouvelles que le Syndicat CGT des cheminots de Millau – Mende – Marvejols présente ses meilleurs vœux aux cheminots, usagers et défenseurs des lignes Béziers, Neussargues, Clermont-Ferrand, Paris et du H Lozérien.

Depuis le 5 janvier 2024, les trains circulent à nouveau entre Béziers et Millau. Notre organisation tient à saluer l’énorme travail des cheminots de SNCF Réseau et des entreprises mobilisées, qui a permis de remettre en état la voie, les caténaires et la signalisation, quelques mois seulement après les énormes dégâts causés par les inondations de septembre.

Seule l’alimentation électrique reste perturbée et fragile sur le secteur de Tournemire, où malgré la mobilisation des équipes locales, la Direction de l’équipement des alimentations et lignes électriques (EALE) Languedoc-Roussillon n’a pas été au rendez-vous.

Nous tenons également à saluer la mobilisation de la région Occitanie qui a travaillé, main dans la main avec la Direction SNCF de TER Occitanie, pour rétablir la circulation des trains entre Millau et Saint-Chély-d’Apcher sur la partie non abimée de la ligne, durant toute la période des travaux.

Publicité

Malheureusement, tout le monde n’a pas joué le jeu et nous déplorons fortement l’attitude de l’État qui, au travers de la Direction Générale des infrastructures, des transports et des mobilités et de la Direction SNCF Intercités, a toujours refusé de remettre en service le train Aubrac entre Millau et Clermont-Ferrand, lui préférant des bus de substitutions durant toute la période des travaux.

Pire que cela, ils ont utilisé le matériel du TET Aubrac Clermont-Ferrand – Béziers pour en faire une relation TER Clermont-Ferrand – Aurillac.

Les usagers lozériens et aveyronnais, qui ont vu leurs conditions de transport dégradées (bus sans toilettes disponibles, gares non desservies, etc.), apprécieront de savoir que l’État a mis ses moyens disponibles pour assurer les trains de M. Wauquiez…

2024 marquera un tournant dans l’entretien de la ligne Béziers–Neussargues. Pendant des années, les usagers voyaient leur ligne fermée pour réaliser des travaux d’urgence, qui certes empêchaient la fermeture, mais qui n‘apportaient aucune amélioration au quotidien.

Pour la première fois depuis longtemps, cette année de lourds travaux de régénération de la voie auront lieu dans le Cantal et sur Tournemire, ce qui devrait permettre d’augmenter la vitesse des trains sur les portions concernées.

L’État sera même au rendez-vous, car il financera seul les travaux du Cantal.

Toutes ces avancées sont à mettre au crédit des multiples mobilisations des cheminots, citoyens et élus de notre territoire.

Vous le voyez, pour le 150e anniversaire de l’arrivée du chemin de fer à Millau, les cheminots continueront de se mobiliser pour gagner un Service Public répondant au mieux aux besoins des populations et aux enjeux de la transition énergétique.

La sauvegarde et le développement de Fret SNCF, le retour du train de nuit et la modernisation totale de la ligne Béziers – Neussargues et du H lozérien sont les défis que nous aurons à relever en 2024.

Syndicat CGT des cheminots de Millau, Mende, Marvejols

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Millavois.com. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

Bouton retour en haut de la page