Millau. Vélo électrique : le courant passe

Un questionnaire adressé à 350 « testeurs » de vélos à assistance électrique (VAE), dans le cadre du prêt-essai de ces machines par le Parc, met en évidence l’impact favorable de cette opération.

Voilà quatre ans maintenant que le Parc naturel régional des Grands Causses propose aux particuliers d’essayer, l’espace d’une semaine, un vélo électrique afin qu’ils en découvrent, gratuitement, tous les avantages. Afin d’évaluer les retombées de cette démarche de sensibilisation, un questionnaire a été adressé à tous les emprunteurs. 87 d’entre eux ont répondu, soit un taux significatif de 25 %.

Et la conclusion est unanime : le vélo électrique, c’est électrisant ! Tous les utilisateurs témoignent de leur satisfaction et 90 % d’entre eux soulignent la simplicité de prise en main du VAE. Pour plus de 80 %, leur semaine-test a été cruciale dans leur décision d’acheter un vélo électrique, acquisition que 40 % ont déjà réalisée à ce jour. Les hésitants sont freinés essentiellement par le coût d’un VAE et par un manque d’aménagements dédiés et sécurisés en milieu urbain.

Tous encouragent le Parc à poursuivre les prêts-essais. Interrogés sur la distance annuelle qu’ils réalise(raie)nt de préférence en vélo électrique plutôt qu’en voiture, les utilisateurs actuels et potentiels l’évaluent dans une fourchette de 500 à 1.000 km. Une réponse qui est le meilleur des encouragements !