Millau. « La Section locale du PCF est solidaire avec les personnels de santé »

©ADN12

Le président des riches et son nouveau gouvernement n’ont décidément aucune reconnaissance à l’égard des personnels soignants. Ils sont déjà loin des remerciements journaliers, les regrets exprimés sur les salaires indécents et indignes, la dégradation scandaleuse des conditions de travail, le manque cruel d’agents.

Les jours d’après sont bien dans la logique des jours d’avant, et traduisent le mépris de ce pouvoir des milliardaires à l’égard de celles et ceux qui sont les premiers de cordée dans la gestion de cette crise sanitaire, certaines et certains y ayant même laissé leur vie.

Certes, la juste colère et la mobilisation du personnel ont contraint Olivier Véran à un petit geste pour permettre au président de la République de fanfaronner le 14 juillet. Mais au lieu des 300 euros réclamés, les blouses blanches se contenteront de 2 augmentations de 90 euros, une en septembre 2020, l’autre en mars 2021. Le gouvernement tente aussi de diviser les personnels en excluant certaines catégories de ces augmentations.

Cet infime geste s’accompagne de mesures qui continueront de détériorer les conditions de travail, tout en accentuant le poids des ARS, bras armé financier du gouvernement.

Une attaque frontale contre les 35 heures est même annoncée !

Le non-respect des personnels de santé est aussi une agression contre les patients.

Pendant le confinement, nous applaudissions à juste titre le dévouement, le sacrifice des soignants.

Ce n’est pas le moment de les laisser tomber, même si certains syndicats « lâchent facilement le morceau ».

Toutes et tous à Rodez, pour un 14 juillet républicain, de lutte, à 10h à Bourran.

La Section de Millau du PCF

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Millavois.com.
Ses contenus n’engagent pas la rédaction.