Actualité

Aveyron. Point de situation sur l’incendie de Viviez le 21 février

Dans un communiqué, la Préfecture de l’Aveyron fait un point de situation sur l’incendie de l’usine de Viviez ce mercredi 21 février.

Il est rappelé, à ce stade, que toutes les mesures portant sur la présence de substances toxiques dans les émissions atmosphériques générées par l’incendie, effectuées à intervalles réguliers depuis samedi, sont en deçà des seuils de détection ou des valeurs de référence.

Concernant les particules fines qui sont générées par tout incendie, de quelque nature que ce soit, et qui sont également observées lors d’épisodes de pics de pollution atmosphérique, des mesures ont été réalisées à 4 reprises sur 5 points géographiques samedi et dimanche, puis en 2 points géographiques ce mardi. La concentration en PM10 sur 3 points était dès dimanche soir, à un niveau faible, et dès mardi pour un 4e point également. La concentration en PM10 est, en revanche, à la hausse au seul point le plus proche du site industriel.

L’Agence Régionale de Santé rappelle que la présence persistante de fumées liées à des foyers toujours actifs peut générer des gênes.

Publicité

Pour toute la population à proximité du site, il est donc recommandé de réduire les activités physiques et sportives intenses et de contacter un professionnel de santé en cas de symptômes.

Pour les populations vulnérables ou sensibles à proximité du site (jeunes enfants, femmes enceintes, personnes âgées, personnes présentant des pathologies respiratoires ou cardiaques…), il est recommandé d’éviter les activités physiques et sportives intenses tant en plein air qu’à l’intérieur, de reporter les activités qui demandent le plus d’effort, de privilégier les sorties brèves et qui demandent le moins d’effort, de prendre conseil, le cas échéant, auprès d’un médecin.

Des visites au domicile des personnes habitant, à proximité immédiate du site industriel, sont en cours. Elles sont conduites par des élus de la commune, des effectifs de la police nationale et des bénévoles d’associations agréées de sécurité civile (Association de Protection Civile et Croix-Rouge).

La réduction des fumées et des nuisances associées est donc désormais un objectif important pour le retour à la normale.

L’extinction de ce type d’incendie lié à des batteries est de laisser les foyers s’éteindre naturellement. En concertation avec la Cellule d’Appui aux Situations d’Urgence (CASU), le SDIS a mis en place à 13 h un dispositif d’aspersion afin de contenir les derniers foyers encore actifs et les fumées résiduelles. Celui-ci semble remplir l’objectif.

Les particules (PM10) sont des entités solides de très petite taille, nocives pour la santé respiratoire et cardiovasculaire. Les particules (PM10) sont des entités solides de diamètre inférieur à 10 m. Comme µ toute particule, elles sont constituées d’un mélange de différents composés chimiques.

Source
Préfecture de l'Aveyron
Bouton retour en haut de la page