✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Actualité

Saint-Rome-de-Tarn. Les étudiants montpelliérains ont planché sur le devenir de la commune

La réunion publique du vendredi 9 février à la salle Édouard Galy était ouverte par le maire Jacques Arlès et Richard Fiol, président du bureau syndical du Parc des Grands Causses. Commune et Parc étaient les deux partenaires de cet atelier « hors les murs » qui concernait la promotion des étudiants en Master 2 PROJET (Prospective Territoriale et Projet d’Aménagement)  et une partie des étudiants de Master 2 ERDL (Espaces Ruraux et Développement Rural) de l’université Paul Valéry de Montpellier.

Les deux promotions dirigées par Alexandre Brun et Pascal Chevalier étaient présentes vendredi à Saint-Rome-de-Tarn. Tous deux commentent : « C’est une étape dans la formation de nos étudiants avec en fil conducteur du projet : travailler en partenariat sur le terrain pour ces futurs aménageurs dans son développement local ou ses agencements. Il est important, dans le cadre de leurs études de venir sur le terrain se confronter au réalisme du quotidien. »

DR

D’où la commande de propositions d’actions demandée par la commune ? « Exactement, la réalisation de cet atelier hors les murs présente un double objectif : concevoir des projets pour la commune ; amener les étudiants sur des territoires qu’ils découvrent pour se les approprier en vue de leur mise en valeur. Pour leur Master rural, ils ont constitué des fiches d’actions présentant la description de l’action, ses enjeux, ses étapes, le budget estimé, le détail des financements, les partenaires et les résultats attendus. Précisons, que le projet est constitué par trois éléments fondamentaux : sa conception, sa technicité, sa dimension opérationnelle à la fois juridique et financière. Ce sont des projets présentés clés en main à la collectivité ».

Ce vendredi, c’était jour d’examens, avec remise des copies pour ces propositions détaillées par leurs concepteurs, commentées et affichées dans la salle Édouard Galy. Sous la conduite de l’un des étudiants, Jules Banal, rétro sur l’atelier et mini visite de l’exposition : « Nous avons fait nos premiers pas dans ce village en septembre 2023 et y avons rencontré les élus pour l’élaboration d’un cahier des charges. Au programme : un diagnostic et des propositions de projets pour agir durablement sur le territoire afin d’en régler les enjeux évoqués dans le diagnostic. Deux mots d’ordre sur lesquels nous concentrer : le vieillissement de la population et l’attractivité du territoire. Puis en novembre, premier retour pour présenter notre diagnostic aux responsables et aux habitants présents pour un échange constructif dans notre étude. Aujourd’hui, notre bilan prenant en compte les avis et remarques enregistrés précédemment. Dans la palette de nos propositions : réhabilitation du centre de vacances RATP, de l’ancien presbytère, construction d’une nouvelle maison de santé, rénovations de logements vacants en centre-bourg… »

Publicité
DR

Pratiquement une vingtaine d’investigations ainsi placardée à disposition des villageois présents à cette réunion publique avant d’être soumise à la municipalité en conclusion de cet atelier à la fois novateur, précis et ambitieux. Au-delà de la technicité exposée, ces rencontres ont permis d’apprécier l’engagement de ces jeunes étudiants dans une démarche pédagogique basée sur le socle du travail. Le travail, une valeur basique, germe d’un enseignement porteur d’avenir.

DR

Bouton retour en haut de la page