✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
ActualitéPubli-info

Millau. Morgan Corocher, la « médecine symbolique » comme clé d’un changement véritable

Depuis plusieurs années, Morgan Corocher travaille aux côtés d’Élodie sa femme, dans le développement et la distribution de « Naturae Bioty », une marque locale de produits de soins bio et naturels bien connue des Millavois. Mais aujourd’hui, une page se tourne, il a décidé de se consacrer à la pratique de la médecine symbolique.

Morgan Corocher a découvert la médecine symbolique dans son entourage familial. Très vite, elle s’est  imposée à lui « comme une évidence ». Il décide alors de suivre une formation qualifiante de plusieurs modules en quatre cycles, l’habitat, l’âme, le corps et l’esprit, sur quatre ans. « J’ai vécu tous les soins, un véritable parcours initiatique riche d’enseignements pour comprendre et avoir conscience des différentes problématiques pour mieux les traverser par la suite », explique Morgan.

Au-delà de traiter les symptômes physiques ou psychiques, la médecine symbolique prend en compte les facteurs psycho émotionnels, énergétiques et spirituels qui engendrent une prise de conscience personnelle. La médecine symbolique amène à repérer soi-même le mécanisme créateur des problématiques et à y apporter une réponse adaptée et cohérente. Elle favorise le bien-être et l’équilibre, c’est une véritable médecine de l’âme où cette dernière peut s’exprimer au travers de nos sensations et de notre intuition. Elle s’adresse à toutes les personnes qui rencontrent des problèmes dans divers domaines.

« Utiliser le problème pour grandir »

Elle donne du sens aux événements grâce à une prise de conscience personnelle. « Le point de départ est toujours une demande précise, je ne suis pas la solution, j’aide les gens à comprendre certains schémas en mettant du sens à leurs difficultés, ils comprennent ainsi comment et pourquoi les choses se produisent, détaille Morgan. La médecine symbolique offre des portes d’entrée et ne vise pas seulement à débarrasser l’individu de son problème, mais à utiliser le problème pour grandir et s’éveiller en conscience et devenir acteur de sa vie en reliant son corps et son esprit à son cœur ».

Publicité

En pratique, Morgan Corocher travaille à l’aide de baguettes coudées de sourcier, l’outil de base qui fait le pont entre le monde matériel (la réalité) et le monde immatériel (l’invisible) en utilisant, entre autres, les principes de médecine chinoise. Lors de la séance, il n’y a aucun contact physique avec la personne. Il peut intervenir à domicile pour une harmonisation de l’habitat ou en consultation au cabinet dans un espace dédié ouvert sur la nature. Dans la médecine symbolique, les harmonisations habitat/habitants constituent la base des soins à la personne.

POUR QUI ?

ENFANTS Problèmes dans la chambre, difficultés à l’endormissement, gestion des émotions, anxiété, placement, deuils…

ADULTES Harmonisation de l’habitat, interaction avec l’habitant, déménagement, maladies, mal être général, stress, angoisses, peurs, phobies, insomnie, dépression, choc émotionnel, addiction, divorce, deuil, problème transgénérationnel (de lignées familiales), développement personnel…

« Un véritable voyage intérieur »

De « médecin de l’habitat » à « thérapeute de l’habitant », Morgan est à l’écoute de l’âme, c’est un travail d’enquêteur, de détection des symboles afin de trouver l’origine du blocage qu’il soit d’ordre physique, mental ou émotionnel. Il explique que la pratique répond à des règles déontologiques, être au service, à l’écoute, toujours dans la bienveillance et sans jugement tout en préservant le secret professionnel.

« Chaque personnalité révèle souvent une blessure qui sera identifiée et verbalisée pour aller vers la libération et la guérison. Il est important de mettre des mots sur les maux, de trouver la faille. Le but c’est d’harmoniser les énergies et d’arriver à l’équilibre, et ainsi d’apprendre à lâcher prise pour reprendre possession de son énergie en ôtant les souffrances », explique-t-il.

Des personnes qui ont tenté l’expérience racontent que « la médecine symbolique est un véritable voyage intérieur qu’il faut vivre ». « Dès la fin de la séance, on vibre différemment, avec une nouvelle conscience. C’est une question de fréquence, on passe de radio peur à radio cœur », sourit Morgan.

Le praticien en médecine symbolique ne fait pas de prescription médicale, il ne se substitue pas à la médecine générale conventionnelle.

MORGAN COROCHER

Bouton retour en haut de la page