✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
OpinionPolitique

Millau. Opinion : « La réalité sur l’emprunt de l’EHPAD »

N’en déplaise à Monsieur Saint-Pierre et à son ancienne municipalité, les faits et les chiffres sont malheureusement têtus sur le financement de l’emprunt de l’EHPAD les Terrasses des Causses.

Montant de l’emprunt contracté en 2017 sous l’ancienne mandature : 16 600 000 € sur 35 ans

Choix d’un emprunt à taux variable indexé sur le livret A :

  • 5 521 560 € taux initial 1.35 % – taux 2024 : 3.78 %
  • 11 078 440 € prêt PLS PLSDD taux initial 1.86 % – taux 2024 : 3.11 %

Le taux fixe proposé initialement était de 2 %, soit un coût supérieur de 1M€ d’intérêts. Si on compare avec les taux annoncés pour 2024 (3.78 % et 3.11 %), le surcoût est proche de 5 M€.

Publicité

Il est irresponsable d’engager l’établissement sur un prêt à taux variable avec tous les aléas possibles sur une durée aussi longue. Cela semble être une évidence qui relève d’une gestion en bon père de famille.

La parade de Monsieur Saint-Pierre devant cette nouvelle gabegie dont il porte l’entière responsabilité, outre nous rappeler une temporalité que tout le monde connaît, est de se défausser sur un cabinet-conseil et sur l’équipe en place qui aurait dû renégocier ces prêts.

Chacun devrait savoir, et qui plus est des élus responsables, que la Banque des Territoires ne s’engage pas dans une renégociation de prêts à taux variable. Seuls les emprunts à taux fixe peuvent être renégociés vers du variable. Jamais le contraire.

Aucune autre banque n’acceptera de reprendre cette dette quelle que soit la nature du taux (fixe ou variable), compte tenu du montant élevé de l’encourt et de la conjoncture actuelle.

Par ailleurs, on peut se questionner sur la garantie du prêt à 100 % par la Ville. Pourquoi le Département ne s’est-il pas également porté garant ?

Résultats des courses, au-delà du fait que cette explosion non anticipée des montants à rembourser plonge l’établissement dans la difficulté, la Ville de Millau garante à 100% devra le cas échéant tenir ses engagements face à ce surcoût abyssal.

Encore un des nombreux cadavres dans le placard laissés par la précédente municipalité dont la prodigalité irréfléchie et l’irresponsabilité financière plongent une nouvelle fois notre commune dans une situation délicate.

La majorité municipale

La rubrique « Opinion » est l’espace de libre expression du site Millavois.com. Ses contenus n’engagent pas la rédaction.

Bouton retour en haut de la page