✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Exposition

Millau. Les encres brodées d’Elisabeth Baillon au Passage à l’Art

L’association Passage à l’Art présente les encres, tableaux et livres brodées d’Elisabeth Baillon.

L’artiste fut d’abord résidente du Larzac dans les années 70 puis maintenant Millavoise d’adoption, dans cette ville où elle fut même adjointe à la culture de 1989 à 1995.

Durant toutes ces années, elle a cheminé dans son travail de broderie, donnant une forme au sens et un sens à la forme, mais laissons la nous présenter son ouvrage : « Broder, pour moi, c’est voyager sur un tissu ! Au départ celui-ci est noir. S’y inscrit un dessin blanc, net, précis comme une carte d’état-major. Désir de recouvrir entièrement cette nuit de lumière. De la machine à broder, détournée par moi de son utilisation industrielle, sort une chaînette de laine, aussi fine qu’un crayon, aussi agile qu’un pinceau. Ce véhicule se conduit à l’aide d’un alerte moulinet, d’une précision aiguë, grâce auquel toutes les formes sont contournées, enveloppées, labourées en rythmes concentriques ramenant chacune d’elles vers leur noyau. Chaque virage provoque la levée d’un petit relief caractéristique que seule la rapidité de la machine est capable de produire. Vint alors le désir de révéler le dessin recouvert. D’allier, sur un même territoire, la structure et la matière, l’os du dessin et la chair de la chair de la laine. Partir d’un tissu blanc, en apprivoiser la blancheur d’hostie, la tacher d’encres, non sans remords. Cela déborde et capilarise sans discipline, se métamorphose en douce. Le dessin surnage, puis il est ombré et griffé comme une sorte de tatouage à la plume. »

C’est en 2022 que viennent ses premiers livres brodés. Créations composées de collages et de textes d’écrivains inspirants qu’ elle illustre au sens le plus juste, restant toujours fidèle à sa propre « graphie », mêlant très heureusement l’art naïf, le burlesque, l’imaginaire et le fantastique.

Publicité

A découvrir ou à revoir, il y a ample matière, du 5 au 29 juillet au n°2 de la rue Droite, en « donné à voir » tous les jours et en soirées par les larges vitrines ou de plus près et dans le détail les mercredis de 15h à 18h30 et les vendredis, matins et après–midi ainsi que sur rendez-vous. Un vernissage public aura lieu le mercredi 5 juillet en présence de l’artiste.

Renseignements, réservations sur : passage-a-lart.org
© Gérard Rouquette
© Gérard Rouquette
© Gérard Rouquette
© Gérard Rouquette
© Gérard Rouquette
© Gérard Rouquette
© Gérard Rouquette
© Gérard Rouquette
© Gérard Rouquette

Via
Christophe Liron
Source
Galerie Passage à l'Art
Bouton retour en haut de la page