Chasse

Une chasse sur le Larzac pour les Restos du Cœur

C’est désormais une tradition. Tous les ans, le camp militaire du Larzac est chassé pour pouvoir faire un don de viande aux Restos du Cœur avant les fêtes de Noël. Cette année il y aura du cervidé au menu.

Mais avant de faire le tableau de chasse, au petit matin, ils ne sont pas loin de 90 chasseurs à écouter les consignes de sécurités données par Jean Lapeyre et Dominique Marbezy. On retrouve des chasseurs de l’UC Millau, de l’ACCA de La Cavalerie ainsi que les jeunes chasseurs aveyronnais et des militaires de la 13e DB de Légion Étrangère.

L’auditoire est attentif et les chasseurs se répartissent sur cinq lignes de postes. Là, tous les postes sont matérialisés et tous les angles de tir délimités. Une battue modèle, menée de main de maître par les techniciens de la Fédération Départementale des Chasseurs qui officient comme chefs de ligne.

Le temps est de la partie et la journée tiendra toutes ses promesses. Certains chasseurs auront de la réussite, d’autres moins, mais tous verront passer du gibier. Aussi, il convient de souligner l’excellent travail réalisé par les piqueurs et leurs chiens, véritables artisans de cette journée.

Publicité

Seule ombre au tableau, les chenilles processionnaires. Elles étaient des milliers à entamer leur procession d’hibernation et leurs cortèges ont grandement perturbé la chasse en affectant les chiens de leurs poils urticants.

Source
Fédération Départementale des Chasseurs de l'Aveyron
Bouton retour en haut de la page