Actualité

Millau. Une cinquantaine de personnes répondent à l’appel à la mobilisation nationale

Ce jeudi 27 octobre était une nouvelle journée de grève et de manifestations un peu partout en France. À Millau, c’est place de la Capelle que les syndicats CGT, FSU, Sud Solidaires avaient choisi de se réunir.

Une cinquantaine de personnes avaient répondu présentes pour réclamer l’augmentation des salaires, des pensions et allocations et dénoncer la reforme des retraites et l’augmentation du coût de la vie.

Au micro, la représentante syndicale Céline Tabariès a rappelé que « sur le territoire, les grèves s’intensifiaient dans plusieurs entreprises et que certains sites obtenaient peu à peu des augmentations. (Lactalys, Dassaut Falcon…) »

« Partout c’est le même constat, les entreprises engrangent des bénéfices records, produisent plus et se gavent sur les travailleurs, le fameux travailler plus pour gagner moins, les profits se faisant aussi par des suppressions d’emploi. » © Millavois.com

Autre sujet épineux à l’ordre du jour, celui des retraites. « Notre slogan, c’est augmenter les salaires pas l’âge de départ à la retraite », clame la représentante syndicale qui affirme que la CGT « s’opposera de toutes ses forces au funeste projet du gouvernement » évoqué la veille par le président Macron à la télévision.

Publicité
© Millavois.com

Si cette mobilisation a été peu suivie localement et globalement moins suivie que celle du 18 octobre,  le prochain mouvement de grève et de rassemblements national fixé au 10 novembre pourrait être davantage suivi. « Nous n’avons pas d’autre choix que de préparer une vaste mobilisation pour refuser tout recul de l’âge de départ à la retraite ».

© Millavois.com
« Le patronat et le gouvernement préfèrent contraindre les chômeurs à la misère plutôt que d’améliore es conditions de travail et d’augmenter les salaires ». (Gaëlle Briand, Sud Solidaires) © Millavois.com

Bouton retour en haut de la page