✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Actualité

Un prototype d’abri à brebis a été inauguré sur le Larzac

Vendredi 10 juin, c’est « dans la plus belle commune du plus beau pays du monde », selon les propos de Richard Fiol, maire de Nant et président du Parc naturel régional des Grands Causses, que les exploitants du Gaec du Liquier, commune de Nant, les artisans, les partenaires et les élus ont inauguré le tout premier abri de troupeaux du Larzac.

Un débouché intéressant pour la filière bois locale.

Bâti sur une parcelle du Gaec du Liquier à proximité du causse du Larzac, ce premier prototype d’une superficie de 300 m2 a été fabriqué par des entreprises locales (Boissière & Fils, la métallerie Pourquié et la scierie Viala de Nant), et permettra aux brebis de l’exploitation « de ne pas avoir à faire le soir des kilomètres pour aller à la bergerie ».

Construction inédite dans le paysage pastoral, ce projet est le fruit d’un travail de plusieurs années « semées d’embûches » et sa réalisation revêt plusieurs enjeux croisés : le maintien des parcours et des milieux ouverts, l’autonomie des exploitations (fourrage, eau), l’intégration paysagère des bâtiments d’élevage, la valorisation de la ressource locale bois ou encore la protection des troupeaux face aux attaques de prédateurs.

« C’est un outil adapté à la spécificité du territoire », explique Richard Fiol, en se félicitant de l’intégration paysagère du bâtiment imaginé par l’architecte héraultais Vinicius Raducanu.

Publicité
L’abri est modulable en superficie et les prochains devraient même être démontables.

« Avec des exploitations de plus en plus grandes, l’éloignement pose problème », explique pour sa part Christophe Laborie, maire de Cornus et président de la Communauté de communes Larzac et Vallées. « La prédation du loup est aussi un problème majeur dans notre territoire depuis 2016, c’est dramatique ».

Ce premier abri, dont le coût s’élève à 68.000 €, a été financé avec l’aide de la Région Occitanie (30.000 €), du Parc Régional des Grands Causses, de l’Etat, de la Chambre d’Agriculture et de l’exploitant, Jérémi Jaoul.

« Notre objectif, c’est d’en faire d’autres », assure Florent Tarrisse, directeur général des services (DGS) du Parc. Une dizaine d’exploitations seraient déjà intéressées.

Jérémi Jaoul est l’heureux propriétaire du premier abri à brebis conçu en partenariat avec le Parc naturel régional des Grands Causses.
Les brebis, qui n’auront plus des kilomètres à faire pour rentrer à la bergerie, seront aussi protégées du loup.
Ce premier abri a une superficie de 300 m2 et peut accueillir jusqu’à 250 brebis.

Bouton retour en haut de la page