✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Exposition

Millau. Le photographe Raphaël Lucas expose « Les Puissantes »

Dans le cadre des expositions estivales MERVEILLES organisées par Aporia Culture, le photographe et compositeur Raphaël Lucas qu’on a pu entendre cet été au festival de Sylvanès, expose une série de portraits de femmes du Larzac, intitulée « Les Puissantes », du 5 au 25 août, sur la terrasse du bar restaurant Pingpong Le Toit à Millau.

© Raphaël Lucas

L’inauguration aura lieu ce jeudi 5 août, débutant par un atelier artistique de 15 h à 17 h, où chacun peut ramener ses photos et réfléchir avec Raphaël à une narration, une idée nouvelle. L’après-midi se poursuivra ensuite par un vernissage de l’exposition avec une présentation du travail du photographe, à 18 h, animé par une journaliste.

Raphaël Lucas est un photographe de 37 ans, installé à Sauclières depuis trois ans, où il a rencontré plusieurs femmes chez elles, bien souvent des voisines à lui du plateau du Larzac qu’il a photographié, mais aussi enregistré. Elles se sont livrées à lui sur leur vision de la vie, sur des questions existentielles. « Je voulais inclure quelque chose de lié au corps et je voulais faire un travail documentaire au départ, mais poétisé avec une intention », confie l’artiste.

Dans ses clichés, ses inspirations lui viennent d’une écrivaine russe Svetlana Alexievitch, qui creuse dans ses ouvrages au creux des consciences, dans l’âme des gens en recueillant des paroles d’anciens citoyens de l’URSS. Mais ici avec Raphaël, il s’agit là de femmes du Larzac, de la trentaine jusqu’à 70 ans avec beaucoup à dire sur leur propre expérience de la vie.

Publicité

Raphaël a dû alors sortir des sentiers battus, casser tous ses codes ou méthodes habituelles de photographe parisien à son arrivée dans le Sud Aveyron.

Après un travail photographique sur Paris sur des pratiques sexuelles fétichistes dans des milieux qu’il a cherché à mieux connaître, il se retrouve dans un univers complètement différent, agréablement surpris par une grande sincérité chez ces femmes du Larzac, fortes et indépendantes.

© Raphaël Lucas

Il explore ici, un rapport au monde, à la terre solide, une certaine stabilité qui lui avait manqué après avoir sillonné les rues parisiennes, mais aussi les Etats-Unis durant plusieurs années.

Dans cette série « Les Puissantes », il livre des témoignages assez personnels sur des combats, des luttes personnelles explorant un questionnement existentialiste sur la vie. Il retrouve à leurs côtés, dit-il, « un rapport au monde solide, bien ancré, un enracinement, une certaine maturité », qui lui avait manqué. Des femmes qui ont acquis une certaine sagesse et une quiétude, éloignées de toute forme de superficialité, avec une vision emphatique de la vie. Elles se rejoignent toutes dans une forme d’indépendance, une liberté dans leurs choix de vie.

© Raphaël Lucas

L’exposition « Les Puissantes » avait déjà été présentée une première fois à la Galerie Sainte-Catherine à Rodez dans le cadre des Photofolies en 2019.

Raphaël Lucas avait aussi réalisé une série de photos « Exilés », sur le quotidien de jeunes exilés afghans à Paris en 2013 et 2014. Sétois d’origine, l’artiste s’intéresse aussi à la déconstruction, la reconstruction de la représentation de l’identité masculine contemporaine dans plusieurs séries : État des corps (2014-2016), présentée en projection au Festival de Photographie de Montmélian en 2016, ECDYSIS (2016) et The Subdued (2013 – présent).

Réservation pour la restauration La Table sur le Toit : https://www.facebook.com/latablesurletoit et au 06 15 71 42 73.

Via
Aurore Cros
Source
Aporia Culture
Bouton retour en haut de la page