✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Santé

Aveyron. Le département est parmi les plus généreux de France

En 2020, malgré la crise sanitaire et les restrictions qu’elle a imposées, l’Aveyron arrive en tête des départements donneurs de sang en Occitanie. Ces très bons résultats sont le fruit de campagnes de communication nationales de l’EFS (l’établissement Français du Sang) et du travail des bénévoles qui œuvrent pour chaque collecte mobilisant toujours plus de donneurs.

Samedi 19 juin se tenait l’assemblée générale de l’UD 12 à l’hôtel Cévenol de Millau, en présence de Christian Huerta, président du comité régional d’Occitanie et des présidents des associations locales. Ce rendez-vous fut l’occasion pour Michel Nevoltris président de l’UD12 de faire un point sur les chiffres de l’année 2020 et de « remercier les donneurs aveyronnais ».

En raison de l’épidémie, il n’y a pas eu de collectes en entreprise, dans les universités et le camion de collecte s’est très peu déplacé. Pourtant, les donneurs et les membres bénévoles ont bien travaillé, car on a eu une baisse très faible en Aveyron avec 1484 nouveaux donneurs ».

Au niveau régional, l’indice de générosité (nombre de donneurs recensés dans la population en âge de donner) est de 5,64 %, ce qui représente un très bon pourcentage et le plus fort indice d’Occitanie, région excédentaire qui redistribue des stocks de sang en PACA et en Île de France.

Publicité

Il faut un indice de 4 % pur combler les besoins, ça ne sert à rien d’augmenter le nombre de donneurs, il est préférable d’avoir un flux régulier. »

Comme chaque année, l’inquiétude demeure à l’approche des grandes vacances. La période estivale est moins propice à la mobilisation « il y a, en juillet et août de gros soucis de dons, une campagne nationale a été lancée par l’EFS et semble avoir été entendue, les stocks remontent un peu ».

Outre le côté administratif, l’assemblée générale est l’occasion d’échanger entre les différents présidents des lieux de prélèvement pour faire un point sur ce qui fonctionne en termes de communication et se concentrer sur les prochaines collectes. Les jeunes sont les bienvenus s’ils souhaitent s’investir auprès de l’association aveyronnaise. « On a besoin d’eux pour faire vivre les réseaux sociaux ! »

Parmi les projets de l’année prochaine, des interventions auprès des enfants dans les écoles primaires. « On espère pouvoir intervenir pour sensibiliser les enfants, ils sont nos porte-voix auprès de leurs familles et incitent la jeunesse à se déplacer pour aller donner son sang. »

Bouton retour en haut de la page