Actualité

Le département aidera les arboriculteurs de la vallée du Tarn

Les épisodes de gel successifs de ces derniers jours ont très lourdement impacté les vergers dans la vallée du Tarn. Le président du département Jean-François Galliard s’est rendu sur place pour apporter son soutien aux arboriculteurs et leur annoncer une aide exceptionnelle qui devrait être votée lors de la prochaine commission permanente.

Ils étaient une quinzaine d’arboriculteurs réunis sur une parcelle sous le château de Lugagnac pour recevoir Jean-François Galliard, le président du département accompagné par Danielle Vergonnier, maire de la Cresse et conseillère départementale et Christian Forir, le maire de Rivière-sur-Tarn.

© Millavois.com

Des récoltes presque entièrement détruites 

Le constat est sans appel, la plupart des cultures ont été détruites par le gel. S’il est pour le moment difficile de chiffrer le pourcentage de récoltes perdues, il est certain qu’il sera très élevé.

Les professionnels parlent d’à peu près 80 % des vergers voire presque 100 % de perte pour les mirabelliers, pêchers et les abricotiers de la vallée du Tarn. Seules quelques variétés de cerises dites tardives pourraient être épargnées, mais certainement pas la totalité de la production.

Publicité

« On sera bien loin des 700 tonnes de fruits produits en 2020 », se désolent les professionnels du secteur.

C’est une catastrophe pour les producteurs ainsi que les deux coopératives de la vallée du Tarn, la Sica Gorges du Tarn Valfruits et la CFCM (Coopérative fruitière des Coteaux de Millau).

Le propriétaire de la parcelle explique que c’est certainement la pire année qu’il ait connu malgré les épisodes de froid et de fortes pluies du début des années 90. Millavois.com

Une aide de 75 000 euros

Pour le président du département, il était important que les élus soient aux côtés des professionnels. Immédiatement en contact avec Danièle Vergonier qui a pris la mesure des dégâts sur place, il s’est déplacé lundi 19 avril après-midi et a annoncé une aide exceptionnelle.

Quand vous toussez, nous on s’enrhume, si’ l’on reste fragile, notre force, c’est la solidarité ».

Jean François Galliard, souhaite débloquer « une subvention de secours ». Il soumettra la mesure au vote de la prochaine commission permanente le 23 avril prochain, une aide de 75 000 euros répartie à hauteur de 50 000 € pour la SICA et 25 000 € pour la CFCM.

Pour Béatrice Bouviala et Laurence Croizier, les responsables des structures et les producteurs présents, « c’est une très bonne nouvelle », tous saluent « la réactivité de Danièle Vergonier et de Jean-François Galliard ».

Christian Forir et Jean-François Galliard. © Millavois.com

Cette aide aidera les deux coopératives à payer leurs charges fixes de fonctionnement, des sommes que les arboriculteurs n’auront donc pas à leur charge. Il faudra cependant définir certaines modalités d’attribution afin que les arboriculteurs qui travaillent sans les coopératives, comme « le domaine du Vieux Noyer » qui produit et distribue de manière autonome 12 tonnes de mirabelles en bio chaque année, ne soient pas oubliés.

Le président du département annonce également qu’il fera un courrier au ministre de l’Agriculture pour le sensibiliser et l’alerter sur la place des arboriculteurs dans la nouvelle PAC, estimant qu’ils ne sont « que trop faiblement représentés, car moins nombreux que les producteurs de lait, les éleveurs ou les céréaliers ».

Bouton retour en haut de la page