Santé

Covid-19. Un taux d’incidence record à Millau

La situation sanitaire de Millau très dégradée donnera lieu dans les jours qui viennent à plusieurs actions mises en place conjointement entre la mairie, la préfecture, l’ARS, le centre hospitalier et la médecine de ville.

Millau connait un taux d’incidence (nombre de malades sur 7 jours pour 100 000 habitants) très haut qui ne cesse d’augmenter depuis une semaine : lundi 15 mars, il était de 430 (pour 100 000) il flirte aujourd’hui avec le nombre de 700.

La maire de Millau Emmanuelle Gazel, précise que « bien qu’il faille relativiser ces chiffres en raison du nombre important de tests réalisés », c’est un taux d’incidence très haut et qu’« il est nécessaire d’engager des actions préventives, mais aussi de renforcer les contrôles ».

Tester

Vendredi 26 et samedi 27 mars, la salle René Rieux sera ouverte au public pour effectuer des tests salivaires gratuitement et sans rendez-vous. Les commerçants qui le souhaitent pourront faire le test à domicile et le ramener pour analyse pendant ces deux journées, une manière selon certains « de rassurer et de protéger leur clientèle ».

« Cette action est expérimentale, c’est une première en Aveyron », explique la maire de Millau. 750 tests sont prévus pour les deux jours et l’opération pourra être reconduite la semaine prochaine. Les tests sont très simples à réaliser, il suffit de cracher dans un flacon de prélèvement…

Informer et contrôler

La population a été alertée sur la propagation très rapide du virus, notamment du variant anglais, par les services de l’Etat qui rappellent « l’importance d’être vigilants et de respecter les gestes barrières », « d’être patient et de limiter au maximum les rassemblements et les manifestations pour le moment ».

D’autres part, le respect des mesures sanitaires et surtout du couvre-feu sera soumis à des contrôles des forces de l’ordre plus stricts et renforcés.

Vacciner

Emmanuelle Gazel ne cache pas l’importance de la vaccination.

C’est ce qui nous permettra de sortir et de retrouver une vie normale ».

Le nombre de vaccinations est en constante augmentation. De 370 vaccins par semaine, il est passé à 900 pour atteindre 1532 doses le 29 mars et 3000 doses hebdomadaires dès le 6 avril.

Pour cela, le centre sera ouvert tous les jours du lundi au samedi inclus et mobilisera les professionnels de santé que la maire de Millau ne manque pas de saluer.

Elle a d’ailleurs demandé à la préfète de l’Aveyron de donner la priorité aux soignants et au personnel municipal qui travaille dans des services « qui ne peuvent pas être à l’arrêt », comme la police municipale ou le secteur de la petite enfance, afin qu’ils puissent être vacciner rapidement.

Le taux d’incidence de la ville de Millau est pour le moment compensé par les chiffres très bas du département de l’Aveyron et les établissements hospitaliers sont encore capables d’absorber les hospitalisations, mais cet équilibre est fragile.

Tous les représentants de la Ville, de l’Etat et de la santé invitent la population à la plus grande prudence y compris dans la sphère privée. En espérant que le printemps et les premières chaleurs favorisent un recul de l’épidémie.

Bouton retour en haut de la page
X