Actualité

Aveyron. Le prix départemental de la mise en valeur du patrimoine

Le Conseil départemental a lancé cette année, comme les années précédentes, le Prix départemental de la mise en valeur du patrimoine aveyronnais ouvert, suivant les catégories, aux collectivités locales, aux associations et aux particuliers.

Ce prix a été créé en 1988 par le département. Ce concours a pour but d’encourager les initiatives de restauration et de mise en valeur du patrimoine ainsi que la création contemporaine. Voici le palmarès 2020 :

Première catégorie : Restauration du patrimoine

Catégorie association

1er prix de 2 000 € à l’Association pour la sauvegarde du patrimoine culturel et naturel de Martiel pour la restauration de la Caselle des champs grands à Martiel.

Le jury a tenu à récompenser la forte implication des bénévoles qui ont réalisé une restauration exemplaire de cette caselle, dotée d’une architecture rare par son double étage, et ceci dans le respect des règles par la mise en valeur d’une technique ancestrale en utilisant de la lauze calcaire (matière première quasi inexistante à ce jour). 

L’association a su redonner vie à ce patrimoine, situé autour du circuit des dolmens et en faire un lieu incontournable sur son territoire en proposant des animations tout public durant l’année.

Catégorie particulier 

1er prix de 2 000 € à Madame Véronique Billand pour la restauration et l’aménagement d’un corps de ferme sur la commune d’Escandolières.

Le jury a tenu à récompenser le travail exemplaire réalisé sur ce bâtiment, dans le respect des techniques, en soulignant notamment le travail des noues arrondies et l’utilisation de matériaux tels que la lauze de schiste pour la toiture. La restauration est remarquable et a été réalisée avec le souci de respecter et de préserver l’authenticité de l’ensemble du corps de ferme. En effet, le propriétaire a su s’appuyer de professionnels œuvrant pour la restauration du patrimoine.

Deuxième catégorie : Rénovation et adaptation du patrimoine

1er prix de 2 000 € à la commune de Saint-Victor-et-Melvieu pour la restauration de la Tour hospitalière du XVe siècle avec la mise en valeur des pièces intérieures.

Le jury a tenu à féliciter la commune de Saint-Victor-et-Melvieu pour cette restauration intérieure remarquable tout en préservant et respectant le caractère traditionnel du bâtiment. Le jury apprécie particulièrement tout le travail de médiation patrimoniale et touristique réalisé autour de ce site ainsi que le projet envisagé de jardin médiéval au pied de la tour.

2e prix de 850 € à Madame Geneviève Caetano, propriétaire de l’Estive d’Aubrac pour la rénovation de l’ancien presbytère en une habitation principale et la création d’une maison d’hôtes à Saint-Chély-d’Aubrac.

Le jury a tenu à récompenser les travaux de restauration réalisés dans le respect des règles grâce aux conseils techniques de l’Unité départementale de l’architecture et du patrimoine.

Le propriétaire a su redonner une nouvelle vie à ce presbytère situé sur le GR65 tout en conservant son authenticité architecturale et en faire un lieu touristique incontournable sur son territoire pour l’accueil des pèlerins.

Troisième catégorie : Création contemporaine

1er prix de 850 € à la commune d’Arvieu pour la rénovation et l’adaptation de bâtiments communaux anciens au centre bourg.

Le jury a tenu à récompenser la commune d’Arvieu les actions mises en œuvre pour des restaurations parfaitement intégrées dans le site dénommé « le Jardin ». Ce projet ambitieux et innovant s’inscrit dans un objectif de conservation du caractère ancien de chaque bâti tout en intégrant des adaptations pour prendre en compte les exigences d’une utilisation adaptée des lieux à des usagers actuels.

La mise en valeur des éléments patrimoniaux s’intègre par ailleurs dans un projet de village, un art de vivre ensemble, fédérant les initiatives publiques et privées et souvent cité en exemple.

Quatrième catégorie : Mise en sécurité et restauration du patrimoine mobilier

1er prix de 500 € à la commune de Calmont pour la restauration du cadre monumental du tableau « Vœu de la ville de Rodez » conservé à la Basilique de Ceignac.

Le jury a tenu à récompenser la commune de Calmont pour la restauration menée de façon exemplaire, en totale concertation avec les services du patrimoine et en faisant appel à un restaurateur qualifié. La présentation générale du tableau restauré est une réussite permettant aux visiteurs de découvrir le mobilier de la Basilique de Ceignac qui est d’un grand intérêt patrimonial.

Cinquième catégorie : Coup de cœur du jury

Le jury a décerné un prix de 1 800 € à l’association du Moulin de Castel et du Patrimoine de la Rouquette pour la restauration, la sauvegarde, l’animation et le fonctionnement du Moulin de Castel.

Le jury s’est félicité de ce beau travail de restauration qui a mobilisé durant 30 ans les bénévoles de l’association en lien avec la mairie. L’association a su s’approprier ce patrimoine, le faire revivre et le mettre en valeur par des animations tout public tout au long de l’année. Ainsi, elle s’est engagée dans une démarche globale de travail de recherches très spécialisé pour recréer le mécanisme du moulin et le faire fonctionner à nouveau.

Bouton retour en haut de la page
X