Millau. « Masqués, mais pas bâillonnés »

©Millavois.com

Le jeudi 17 septembre sera une journée nationale de mobilisation contre les mesures du gouvernement et sa politique. Localement, le rendez-vous est donné par le Syndicat CGT à 17h30 sur le parvis de la gare de Millau.

L’appel a été lancé par les unions locales CGT, Sud Solidaire et FSU pour rassembler un maximum de monde dans les règles sanitaires en vigueur et dans le respect des gestes barrière. C’est pour cette raison qu’il n’y aura pas de manifestation en ville.

Fréderic Laur, Pierre Andrieu et Céline Tabariès ont précisé le sens de cette journée d’action pour la CGT.

« Fermeture des lits dans les hôpitaux, casse du service public et de l’emploi, pouvoir d’achat , retraites » sont autant de questions que l’union syndicale espère soulever pendant cette journée de mobilisation face au plan de relance proposé par le gouvernement.

« Plan de relance ou plan de rupture ? »

« Nous sommes inquiets de savoir comment ce plan de relance va se traduire localement : comment l’argent promis aux entreprises sans contrepartie va-t-il être utilisé par les grands groupes capables de licencier alors qu’ils font du bénéfice ? »

Les syndicats espèrent alerter l’opinion public et mobiliser la population contre la politique menée par le gouvernement qu’ils accusent de « sacrifier une fois de plus les plus précaires » et demandent l’annulation de ces « contre-réformes ».

« C’est du recyclé, du réchauffé, la recette n’est pas bonne. Nous voulons une vraie politique industrielle ambitieuse en faveur du service public et des citoyens pour que le monde d’après ne soit pas le monde d’avant en pire ! »

L’appel est lancé à toutes les générations confondues « contrairement au gouvernement qui les oppose » pour « continuer la lutte ».

Rassemblement jeudi 17 septembre à 17h 30 devant la gare de Millau.