De gauche à droite : Nadine Boisson, directrice du Jardin du Chayran, Daniel Thilly, nouveau président du Rotary Club Millau - Saint-Affrique, Rolland Valentin, président de l’association et Hubert Henry, ancien président du Rotary (et nouveau trésorier). Absent sur la photo, le Millavois Alain Salomon, qui va être gouverneur du district pendant les deux années à venir.

Depuis de nombreuses années, le Rotary Club Millau – Saint-Affrique intervient auprès de l’association de réinsertion par le travail « Le Jardin du Chayran », qui aide « des personnes en marge de la société ».

On s’en souvient, le Jardin du Chayran a été durement touché par un incendie. Aussi, tous les membres du club ont décidé de faire un nouveau geste de solidarité. Il s’agit d’apporter une somme d’argent afin d’aider l’association à remonter l’atelier apiculture totalement dévasté.

Dans un premier temps, une visite a été effectuée sur place le 15 octobre dernier afin de se rendre compte des dégâts occasionnés par le sinistre. Le président a longuement discuté avec la directrice, Nadine Boisson et avec le président, Rolland Valentin.

Lors de la visite du 15 octobre.

« Accueillis de la meilleure des façons, nous avons été impressionnés par les conditions précaires dans lesquelles travaillent le personnel de l’association, à la suite de l’incendie, affirme Hubert Henry, qui était le président du Rotary Club Millau – Saint-Affrique jusqu’à hier soir. En revanche, il ressort en écoutant les responsables que cette structure est vue avec bienveillance, compassion et grande estime en particulier à l’encontre de ces personnes en difficulté qui parviennent par le travail à s’en sortir ».

Confortés dans leur engagement, les membres du secteur 7 (Millau – Saint-Affrique) ont décidé de remettre le Prix du Développement durable au Jardin du Chayran, accompagné d’un chèque de 700 €.

Le Jardin du Chayran, c’est 30 salariés dont 9 permanents encadrants, 300 adhérents paniers légumes (chiffre doublé en quatre ans), environ 70 tonnes de légumes vendus chaque année, 100 adhérents paniers fruits, une soixantaine de légumes différents (sans compter les variétés !) et le plus gros producteur en agriculture biologique de l’Aveyron.

Mais ce n’est pas tout. « Nous avons aussi eu l’idée de monter un dossier sur cette action qui soit éligible au Prix du Développement durable mis en place pour la première fois cette année par le district (qui comprend 56 clubs, NDLR), gouverné par Catherine Gil », explique Hubert Henry.

Ce sont donc deux Prix du Développement durable qui viennent d’être remis à l’association du Jardin du Chayran ce mercredi 1er juillet en fin de journée, accompagnés de deux chèques de 700 €.

Au final, une somme rondelette de 1.400 € qui devrait servir à l’achat de ruches et de matériel d’apiculture.