Millau. Attention aux arnaques !

©DR.

Avec le déconfinement, le téléphone s’est remis à sonner chez les particuliers. Au bout du fil, des démarcheurs en tous genres prêts à vendre n’importe quoi à n’importe qui.

C’est en ce moment le cas à Millau dans le secteur de la rénovation et de l’isolation des maisons d’habitation. Le gouvernement a mis en place une série de mesures financières pour les propriétaires et les locataires pour l’amélioration énergétique de l’habitat : pour un seul logement, les aides peuvent atteindre 30 000 euros, une jolie somme qui n’a pas manqué de donner des idées aux escrocs.

La méthode est toujours la même, on vous contacte par téléphone et on vous propose l’isolation de votre maison pour un euro. Après un discours bien rodé, le malfaiteur finit par obtenir de vous ce qu’il attendait : vos références fiscales.

Grâce à ce numéro qui figure sur votre feuille d’imposition, les fausses entreprises déclenchent les aides d’état sans même réaliser les travaux.

Pire encore, ils comprennent parfois que vous aviez déjà pris contact avec une entreprise pour réaliser des travaux, ils n’hésitent alors pas à se faire passer pour eux et à vous faire avancer le rendez-vous.

Valérie est salariée de l’agence Languedoc Isolation à Millau. Elle explique que des entreprises sans scrupule ont contacté plusieurs de ses clients et qu’elle a déjà déposé plainte à plusieurs reprises pour usurpation d’identité. Elle est même obligée d’avertir ses clients.

« Une société se fait passer pour nous, faites très attention à ne pas répondre si on vous demande vos références fiscales par téléphone. On peut vous demander votre revenu fiscal de référence pour vous dire si vous êtes bénéficiaire des aides, mais pas vos références fiscales. Ce sont deux choses complètement différentes ».

Des conséquences parfois très graves

Des ouvriers viennent chez vous sans aucune connaissance du chantier et des travaux à réaliser : « ils improvisent une fois sur place avec du matériel qu’ils adaptent ce qui peut provoquer des malfaçons et s’avérer dangereux ». Ils font très souvent travailler des ouvriers des pays de l’Est qui dans la plupart des cas ne sont même pas déclarés.

Valérie met en garde les personnes contactées par téléphone sur les risques encourus.

« Les travaux sont réalisés sans garantie décennale, en cas de malfaçon, les propriétaires n’ont aucune assurance et la majorité des entreprises auront disparu d’ici quelques mois ».

Elle conseille de ne rien entreprendre sans un devis préalable bien détaillé, de choisir une entreprise qui a pignon sur rue et de faire travailler un artisan référencé, si possible recommandé par un réseau (amis, famille, professionnels du bâtiment).

Elle insiste sur le fait de ne jamais donner ses références fiscales et en cas de doute, de ne pas hésiter à appeler la société qui doit vous faire les travaux ou les forces de l’ordre.