La Ville de Millau entend agir contre le harcèlement à l’école

Selon le rapport de l’Unicef et de l’Observatoire de la violence à l’école, près d’un élève sur dix est victime de harcèlement à l’école. En 2018, ce sont plus de 700.000 élèves qui ont été victimes de harcèlement plus ou moins sévère en France.

Le harcèlement peut être partout : dans la cour de l’école, dans les couloirs, à la cantine, sur les temps de garderies ou encore sur Internet.

Ces pratiques peuvent avoir des conséquences importantes sur le développement psychologique et social de l’enfant. Pour lutter contre celles-ci, les adultes doivent être en mesure de les détecter pour intervenir et protéger les enfants qui en sont victimes, et les enfants victimes de harcèlement doivent trouver les mots pour s’exprimer.

Pour prévenir ce fléau, et dans le cadre de la nouvelle loi renforçant la lutte contre le harcèlement à l’école, la Ville de Millau a souhaité engager une action pédagogique. Ce projet, piloté par le service Éducation Jeunesse, est mis en place en partenariat avec l’Éducation nationale, la Mutuelle Assurance Étudiant de l’Aveyron (MAE) et la Médiathèque Sud-Aveyron (MéSA).

« Trois axes ont été retenus pour mener cette action : sensibiliser, prévenir et former », souligne Janine Creyssels, directrice du service Éducation/jeunesse de la ville de Millau.

Ce projet, qui répond à la thématique « Vivre ensemble », axe retenu dans le cadre Projet Éducatif Territorial (PEDT) – Plan Mercredi, concerne les écoles primaires publiques (les élèves de grandes sections et ceux des classes élémentaires), et est mis en place au cours de ce premier trimestre de l’année scolaire 2019-2020.

« Il s’agit de semer les graines de la concorde et du respect de chacun. C’est un défi à relever. Si nous manquons à ce devoir, nous sommes sûrs d’échouer. »

Les actions

  • En élémentaires, une sensibilisation dans le cadre de l’Enseignement Moral et Civique, item de l’Education nationale, qui sera programmé sur le premier trimestre.
  • En Maternelle, la MéSA accueille toutes les classes des grandes sections et aborde la thématique du harcèlement autour de diverses lectures d’albums sur les émotions. La production d’un personnage « Aujourd’hui je suis » permettra aux élèves de faire un premier pas pour exprimer leurs sentiments.
  • Les enseignants et agents en charge de l’accueil périscolaire (ATSEM, animateurs) auront un temps de travail en commun pour fixer certaines valeurs et règles communes qui seront intégrées au règlement intérieur de l’école.
  • Des animations périscolaires (concours d’affiches, jeux coopératifs) seront proposées aux élémentaires sur les temps d’accueil et/ou temps de pause méridienne.
  • Des animations spécifiques (jeux coopératifs) sont prévues dans le cadre de l’ALSH Louis-Bonniol.
  • Une formation est dispensée auprès du personnel communal (agents de la médiathèque, ATSEM, animateurs). La première a eu lieu ce 25 septembre en début d’après-midi, une autre aura lieu le 3 octobre. Cette formation est animée par Maeva Goueffon, animatrice régionale de la MAE.
Une première formation auprès du personnel communal a été dispensée ce mercredi 25 septembre à la mairie annexe.
  • Une soirée-débat sur la thématique du harcèlement scolaire (ouverte au grand public) sera animée par Maeva Goueffon le 3 octobre à 20h en sall de conférence de la MJC, au Créa.
  • Une action « Permis Internet » sera dispensée par la Police Municipale auprès des CM2 au mois de novembre. Le « Permis Internet » est un programme pédagogique qui a pour but de responsabiliser les enfants et les parents pour un usage d’Internet plus vigilant, sûr et responsable.
  • La MAE Aveyron dotera les écoles de Millau de divers supports pédagogiques et jeux pour tous les cycles (à hauteur de 900 €).