Belle affluence jeudi à la Chambre de Commerce pour la conférence « Millau Investor’s Paradise », organisée par le Club des Entrepreneurs Millavois.

Pourtant, le sujet semble ardu et réservé aux seuls professionnels. Cyrille Brengues, le président du Club des Entrepreneurs, le reconnait aisément : « Une conférence sur la fiscalité, ça ne déplace pas les foules en général ! » Mais l’objectif n’est pas de faire une réunion technique, il s’agit là de faire apparaitre Millau sous un jour différent : celle d’une ville attrayante pour les investisseurs locaux et nationaux, « un vrai petit paradis » !

C’est Véronique Brengues qui débute la démonstration avec la loi dite ZRR, pour « Zone de Revitalisation Rurale ». Cette loi qui a cours jusqu’en 2020 permet, dans certains cas, une exonération totale d’impôt sur le revenu. Dans un exemple chiffré, Véronique Brengues, Experte-comptable et commissaire aux comptes, arrive sur une constatation implacable : un entrepreneur qui s’installe à Millau plutôt qu’à Montpellier fait une économie de plus de 100.000 € en 10 ans d’activité.

Bastien Célié, avocat fiscaliste.

Dans un autre exemple de reprise d’entreprise artisanale, le gain se monte à plus de 130.000 €. « C’est une opportunité que 90 % des entrepreneurs ne connaissent pas avant de se lancer, il faut que cela se sache au-delà de Millau si l’on veut attirer de nouveaux investisseurs pour reprendre nos entreprises », annonce Véronique Brengues.

C’est au tour de Corinne Mercier, de la CCI Aveyron, d’intervenir pour détailler les nombreuses aides disponibles pour les chefs d’entreprises à Millau. C’est notamment le cas des PASS de la région Occitanie. Pour des dépenses allant de 10 et 40.000 €, les entreprises peuvent bénéficier d’une aide jusqu’à 50 % de l’investissement. Corinne Mercier insiste sur le fait que l’antenne de Millau de la CCI est en capacité de monter tous ces dossiers d’aides. Un sacré coup de pouce offert aux entrepreneurs.

Cyrille Brengues, Bastien Célié et Christophe Saint-Pierre.

C’est enfin à Bastien Célié de conclure la présentation pour la déjà fameuse loi « Denormandie ». Bastien Célié, Millavois d’origine et avocat fiscaliste à Paris au sein du groupe AGN Avocat, revient sur la genèse de cette loi. Suite à l’effondrement d’immeubles vétustes à Marseille, le gouvernement a décidé de créer une nouvelle aide pour les rénovations en centre-ville. Le choix des villes concernées est venu se calquer à l’opération « Action Cœur de Ville ». C’est ainsi que Millau se retrouve aujourd’hui concernée par ce dispositif très favorable aux investisseurs. Ainsi, Bastien Celié prend exemple d’un appartement acheté 75.000 € pour lequel seraient réalisés 25.000 € de travaux. L’investisseur pourrait ainsi obtenir 21.000 € de réduction d’impôt. Une incitation qui pourrait attirer de nombreux investisseurs à s’intéresser à Millau.

La démonstration est convaincante. Millau dispose de nombreux atouts pour attirer les investisseurs et accélérer son développement. Reste maintenant à le faire savoir au plus grand nombre…