✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Natation

Finale régionale Interclubs : Les filles au top, les garçons volés !

Samedi 10 novembre, le centre nautique de Montauban recevait la finale régionale des Interclubs, deuxième édition de la nouvelle région Occitanie.

Les 24 meilleures équipes dames et messieurs de la région étaient qualifiées pour cette finale d’un niveau exceptionnel sur le papier, avec un nombre impressionnant de nageurs internationaux, dont certains médaillés olympiques et mondiaux.

Moment important dans la vie du club millavois, le SO Millau Grands Causses Natation se déplaçait avec ses deux équipes 1 filles et garçons.

Classement filles : 4e place et un grand pas vers la Nationale 1 B !

L’équipe 1 filles était une nouvelle fois la plus jeune des équipes jouant les premières places. Cette équipe était également un savant mélange entre nos nageuses expérimentées (Chloé Nypels, Laura Dressayre ou Alice Cruz) et nos jeunes « pépites » (Romane Boudes, Camille Bouteloup).

Publicité

Nos filles lançaient leur journée par un relais 10×50 NL où elles battaient le record du club. La journée était lancée !

En individuel, Margaux Bouteloup retirait 2 secondes à son record personnel sur 100 Dos (1’07’’8). Nesrine Jelliti nageait à son meilleur niveau sur 100 Brasse (1’14’’7), imitée par nos « anciennes » Chloé Nypels (1’04’’7 sur 100 Pap) et Laura Dressayre (59’’3 sur 100 NL). Aurianne Régi, pour son baptême du feu en équipe 1, battait son record personnel sur 100 4N (1’11’’9).

Seul accroc de la matinée, le relais 4×200 NL, composé de Laura Dressayre, Margaux Bouteloup, Nesrine Jelliti et Alice Cruz, un peu au-dessous des prévisions. Les filles viraient en 6e position à la mi-journée.

Remontées comme jamais, c’était nos deux jeunes nageuses qui allaient remettre l’équipe sur les bons rails en début d’après-midi. Camille Bouteloup battait de 5 secondes son record sur 200 Dos (2’20’’8). Une performance de tout premier plan national, pour notre nageuse de 14 ans.

Romane Boudes lui emboitait le pas et battait de 3 secondes son record personnel sur 200 Brasse (2’45’’5). A encore 11 ans, Romane est devenue la plus jeune nageuse du club a rentrer en équipe 1, et n’a pas tremblé au moment de monter sur le plot et livrer à tous cette performance.

Adèle Brunet, autre nageuse expérimentée de notre équipe, nage son 400 NL en 4’41’’. Plus concentrée dans les études cette année, Adèle a fait le job pour l’équipe… c’est aussi ça les Interclubs.

Marine Boudes, dans la lignée de ses coéquipières, bat son record personnel de 4 secondes sur 200 Pap (2’26’’1).

Enfin, dernière épreuve individuelle, Alice Cruz nage son 200 4N en 2’28’’, un peu au-dessus de son record personnel, mais toujours dans les clous pour les points de l’équipe.

Pour conclure la journée, les nageuses du relais 4×100 4N ont réalisé une sacrée performance en fin de journée : Margaux Bouteloup, Nesrine Jelliti, Chloé Nypels et Laura Dressayre ont repoussé leurs limites pour aller accrocher un super chrono de 4’24’’ sur le relais.

Au final, l’équipe 1 fille du SO Millau Grands Causses se classe 4e. Trop loin des grosses cylindrées du podium (Montpellier Métropole, Dauphins du TOEC, ASPTT Montpellier), les Millavoises prennent une place d’honneur du classement régional, devant les équipes de l’ASPTT Toulouse ou Montauban.

Avec une équipe de 16 ans de moyenne d’âge, nos filles se seraient classées 2e du classement de Midi-Pyrénées ! Bravo les filles !

Classement garçons : Une disqualification qui ne passe pas…

Récit d’une journée parfaite jusqu’à 100 m de l’arrivée…

Notre équipe garçon, à la différence des filles, s’appuyait sur une grande partie de nageurs jeunes qui découvraient l’équipe 1.

Encadrés par les anciens Mehdi Lagili et Roméo Chiotti, la moitié de l’équipe vivait sa première titularisation en 1 : Louis-Marie Lecoinstre-Lafourest, Etienne Vidal, Sacha Gendaczyk, Arthur Frayssinet et Walid El Kachaai.

Idéalement lancés par le 10×50 NL nagé en 4’10 » (avec un Roméo Chiotti en 23 »8), les courses s’enchainaient, et les garçons étaient exactement sur leur plan de route.

Lucas Bonnal sur 200 Dos (2’13’’2 et record personnel), Louis-Marie Lecoinstre-Lafourest sur 200 Brasse (2’31’’4 et record personnel de 3 secondes), Walid El Kachaai sur 400 NL (4’11’’9 et record personnel de 5 secondes), Roméo Chiotti sur 200 Pap (2’07’’7 et record personnel de 3 secondes) et François Compan sur 200 4N (2’18’’8 et record personnel de 4 secondes), tous avaient créé une dynamique qui les mettait à la lutte pour la 6e place avec l’ASPTT Toulouse.

Dès le début d’après-midi, le relais 4×200 NL faisait le nécessaire pour passer devant l’adversaire attitré, grâce notamment à un super Lucas Bonnal au start (1’55’’4 et record personnel de 4 secondes) et Mehdi Lagili (1’47’’8 en prise de relais).

Derrière, les garçons ont tout donné dans la même lignée que la matinée : Sacha Gendaczyk sur 100 Dos (1’03’’3 et record personnel), Victor Coisnon sur 100 Brasse (1’09’’ et record personnel de 2 secondes), Mehdi Lagili sur 100 NL (51’’6), Arthur Frayssinet sur 100 Pap (59’’ et record personnel) et Etienne Vidal sur 100 4N (1’01’’1 et record personnel).

Une journée parfaite pour cette jeune équipe inexpérimentée, qui a répondu présente sur chaque épreuve. Parfaite jusqu’au relais 4×100 4N…

Et on ne peut rien reprocher à nos relayeurs au niveau chronométrique : Etienne Vidal en 1’01’’ sur 100 Dos (record personnel), Victor Coisnon en 1’09’’ en Brasse, Roméo Chiotti en 59’’ sur 100 Pap et Mehdi Lagili en 50’’ sur 100 NL. Un chrono final de 4’00’’ qui permettait de laisser l’ASPTT Toulouse quelques points derrière les Millavois, et prendre une belle 6e place derrière les 2 équipes des Dauphins du TOEC, l’ASPTT Montpellier, Montpellier Métropole et le CNC Alès.

Mais alors que les garçons savouraient leur journée réussie, le jury déclarait le relais millavois disqualifié pour prise de relais anticipée entre le 3e et le 4e relayeur.
Le staff millavois allait demander des explications au juge arbitre. Si la fiche de disqualification était bien remplie, les explications données (ou plutôt non données) par le jury ne passent pas. Le jury a refusé à plusieurs reprises de citer le mode de jugement d’une prise de relais… Pour protéger les officiels qui avaient annoncé la disqualification ?
Si une disqualification est toujours possible et fait partie du jeu, plusieurs interrogations sur le déroulement de la journée laissent un goût amer au clan millavois.

« Dès le relais 10×50 NL (première épreuve de la journée), pas moins de 6 relais avaient été disqualifiés pour prise de relais anticipé, remarquent les responsables du SOM natation. Quelques minutes plus tard, ils étaient tous repêchés pour un soi-disant problème informatique… le seul de la journée. Au moment du relais 4×100 4N, nos nageurs ont été jugés seulement par les officiels de ligne, le jury refusant de se servir du temps de réaction électronique. »

Mais se posent au clan millavois certaines questions sur les disqualifications et repêches tout au long de la journée.

« On se rend compte que les équipes repêchées étaient toutes des grosses cylindrées de la région. Peut être embêtant pour ces clubs et pour la région de les voir reculer dans les classements nationaux ? Il paraît facile et populiste d’avancer tout cela… mais quand un officiel millavois, sur place, demande des explications et qu’on lui répond qu’on achète la paix avec certains clubs, la pilule ne passe toujours pas… On pense d’abord aux jeunes nageurs millavois qui ont vécu cela comme une injustice, après une journée totalement assumée. »

Dans l’attente des résultats nationaux où seule l’équipe des filles pourra prétendre se maintenir en Nationales 1B, les jeunes Millavois ont largement porté au plus haut les couleurs de notre ville.

Un grand merci aux officiels présents tout au long du week-end ainsi qu’aux parents supporters qui s’étaient déplacés.

Bouton retour en haut de la page