JAMS 2018 : surprises et palmarès

Le coup de froid qui a sévi au bord du Cernon samedi dernier n’a affecté en rien l’énergie et la bonne humeur des 130 fanfarons et des griots sénégalais du Ngueweul Rythme (première surprise !) qui les ont encouragés en leur communicant la force de leurs tambours, dont les vibrations puissantes ont eu raison du vilain crachin, puis du vent qui auraient pu gâcher la fête, placée cette année sous le signe de l’Amour.

Et dimanche, c’est avec un beau soleil que les prix ont été remis aux fanfares en compétition, rassemblées sous le gros cèdre de la mairie, devant les élus, pour une aubade des deux morceaux collectifs travaillés pour la circonstance. Autre surprise, la présence du fameux tubiste professionnel Daniel Malavergne, qui dirigea d’une poigne de fer l’un de ces morceaux.

Les délibérations des jurés ont été lues en public pour aboutir au palmarès suivant :

  1. Les Munichois de Beat Protest et Orient Express remportent le Prix de la Félicité Musicale.
  2. La Bérézina, le Prix Plein la Vue (pour son aveuglante mise en scène).
  3. Pour les Bontuillos (Apt) : Prix Trop la Balle.
  4. La Canebière Pression, de Marseille, se voit attribuer le Prix du Strass Pêchu.
  5. Un Casque et des Plumes (Vaucluse) celui du Rhum le Mieux Arrangé.
  6. L’Echo des Avens décroche le Prix du Péplum, et celui de la municipalité de Saint-Georges.
  7. Les Fanfafionnels de Sète le Prix fff, bien entendu (qui pourrait être celui de la fraicheur barytonée)
  8. Les locaux du Luzençon Jams Band sont récompensés par le Prix du Jazz à l’Apéro.
  9. La Pêche à Boucan (de Péchabou, près de Toulouse) par celui de la Croisière Fanfaronne
  10. Ciao Carla (encore une surprise !) par celui de l’Animation Nocturne
  11. L’X-trême est lauréat du Prix du Lupanar Magnifique.
  12. Et, à l’unanimité, le Grand Prix des JAMS 2018 est remis aux cinq batteurs du Ngueweul Rythme

Ont aussi été cités, pour leur implication dans la préparation et la réussite de ces rencontres, l’équipe des services techniques de la Municipalité de Saint-Georges, les familles de Comprégnac qui ont réalisé les décors et construit l’intrigante gondole qui a fini par s’échouer au-dessus du jardin de la mairie, et Daniel Capel, trésorier de l’Echo des Avens et cheville ouvrière de ces rencontres, à qui les élus de Saint-Georges ont rendu un hommage public bien mérité.

Tout le monde se donne rendez-vous pour la prochaine édition des JAMS, fin août 2019, qui coïncidera avec les 30 ans de l’Echo des Avens…