✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Actualité
A la Une

Millau. Un nouveau mouvement de grève à La Poste

Après les facteurs grévistes pendant 43 jours, ce sont désormais les employés du guichet de La Poste de Millau qui entament ce jeudi 30 novembre au matin une grève illimitée.

Le préavis a été déposé mercredi et malgré un échange avec la direction, aucun accord n’a pour l’heure été trouvé entre les deux parties. La Poste de Millau est donc en service restreint faute de ne pouvoir recevoir les clients, puisque c’est la totalité des agents du guichet et les chargés de clientèle qui sont en grève. Après une ouverture tardive, seuls les colis et les recommandés sont distribués ce matin.

« Depuis plusieurs semaines, nous avons dû faire face à une quantité de travail qui a augmenté sans aucune aide extérieure, nous avons dû seuls trouver des solutions pour gérer tout le flux des lettres et colis arrivé en agence, alors que c’est le service du courrier qui aurait dû faire face à cette situation liée à la grève des facteurs », déplorent les agents. Ils expliquent pourtant être « complètement solidaires » de leurs collègues et précisent que « c’était à La Poste de prendre des décisions pour ne pas prendre en otage les clients et les agents du guichet ».

Aujourd’hui, ils demandent « une reconnaissance financière du travail qui a été effectué », expliquant que « les tâches pour traiter le courrier entrant, réalisées en temps normal en trois quarts d’heure, prenaient jusqu’à six heures de manutention ».

Publicité

« Nous avons travaillé en première ligne pendant plusieurs semaines et avons dû faire face à de nombreuses incivilités, à des insultes », précisent les grévistes qui se disent « épuisés et fatigués de cette situation ».

Aussi pour « reprendre le travail dans de bonnes conditions et réguler la masse de colis non traités », les revendications portent également sur un soutien logistique et humain dans les semaines à venir. « À la veille des fêtes de fin d’années, il faut retrouver un rythme normal, et réguler le trafic de tout ce qui n’a pas été distribué ».

Les agents grévistes en appellent aujourd’hui à « la responsabilité de la haute hiérarchie régionale de La Poste pour trouver une issue favorable et rapide ». « Nous le faisons aussi pour les clients », concluent les grévistes.

Bouton retour en haut de la page