✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
EducationEmploi & Formation
A la Une

Millau. Le CAP Conducteurs d’Engins de Travaux Publics en voie d’être supprimé au lycée Jean Vigo

Le Rectorat a programmé la suppression du CAP Conducteurs d’Engins de Travaux Publics au lycée Jean Vigo de Millau dès la rentrée prochaine. Cette décision a provoqué une vive émotion, tant au niveau des professionnels que des enseignants. Ceux-ci ont décidé de réagir en faisant parvenir cette lettre ouverte adressée au Rectorat de Toulouse, que nous reproduisons ici.

« Par la décision que l’Education nationale a envisagée lors de la présentation des heures d’enseignement attribuée en 2023-2024, vous prévoyez de supprimer une formation très demandée qui se fait à la suite d’un bac pro Travaux Publics. Elle constitue un véritable atout à la fois pour les élèves et pour les entreprises de ce secteur qui l’apprécient particulièrement.

En effet, la demande est très forte pour embaucher des conducteurs d’engins : il y a actuellement plusieurs postes non pourvus dans le bassin de Millau. Les établissements comme Sévigné, SA2P (Arguel), et d’une manière générale toute la Fédération Départementale du Bâtiment et des travaux Publics, comptent beaucoup sur cette offre pour alimenter un vivier essentiel. Ils ont grand besoin de jeunes titulaires de ce CAP dans leurs entreprises. C’est donc une filière très porteuse et pleine d’avenir !

De plus, la Région Occitanie vient tout récemment de soutenir à hauteur de 70.000 euros cette formation en lui permettant d’entretenir voire d’acquérir nombre de matériels absolument nécessaires à son bon fonctionnement. La décision de l’Education nationale est donc en complète incohérence avec la volonté de la Région.

Publicité

En somme, fermer cette offre un an après ce geste n’a aucun sens. Cela revient à affaiblir considérablement tout le Bac Pro Travaux Publics, qui lui est directement rattaché. Dans les faits, c’est une disparition pure et simple de la formation qui est à craindre ! C’est pourquoi les professeurs s’opposent également à cette fermeture qui entraîne immédiatement la suppression d’un poste et en laisse augurer d’autres à l’avenir !

Suite à ce constat, les professionnels du secteur, les élus locaux, les enseignants vous demandent de revenir sur cette décision de fermeture. Tous, nous vous encourageons au contraire à maintenir cette offre de formation dans l’intérêt des élèves, de l’emploi et du développement économique régional ! »

Une pétition en ligne a été ouverte. Les professionnels et les enseignants invitent tous ceux qui veulent soutenir cette demande à la signer : https://chng.it/YXHXkWrpGq

Bouton retour en haut de la page