✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Actualité

Millau. Les Gilets jaunes ont fêté leurs trois ans

Le rond-point de Saint-Germain a repris sa couleur jaune ce dimanche 21 novembre à l’occasion du troisième anniversaire du mouvement millavois des Gilets jaunes. Même le soleil a joué le jeu et a pointé le bout de son nez en tout début d’après-midi.

Après être monté le jour J cette semaine « pour marquer le coup de la date anniversaire jour pour jour », ils étaient nombreux à s’être donné rendez-vous pour un pique-nique symbolique ce dimanche 21 novembre à midi pour fêter leurs trois ans. Ils ont montré que contrairement à ce qui avait été annoncé par leurs détracteurs au début du mouvement, « ils étaient toujours là ».

© Millavois.com

Au programme de la journée pacifique, pas d’action particulière, juste un temps de partage avec grillades et bonne humeur dans cet esprit de convivialité qui les a rassemblés pendant des mois. Si l’heure est à la célébration, ils n’en oublient pas pour autant ce qui les anime :

S’ils ne comptent pas reprendre le rond-point, tous les lundis ils ont rendez-vous à la cabane au bord du Tarn à Millau pour décider ensemble et démocratiquement de ce qui sera fait pendant la manifestation du samedi. Michel Ducros, « devenu porte-parole du mouvement un peu malgré lui » et une poignée de participants expliquent qu’ils continueront de lutter tant qu’ils penseront défendre des causes sociales justes.

Publicité
Millavois.com

L’un d’eux en profite pour faire une mise au point sur la tendance politique du mouvement après avoir entendu dire qu’il appartenait à l’extrême droite.

Nous sommes toujours étonnés d’entendre ça ! Vous croyez vraiment que défendre l’injustice sociale et les plus faibles dans notre société ce sont des idées d’extrême droite ? Demandez autour de vous pour qui votent les gens, certainement pas pour les extrêmes, certains sont tellement désabusés qu’ils ne votent même plus ! »

Gauche, droite, ce qui les unit semble être au-delà des clivages politiques et pour l’heure, à l’écart des polémiques politiques, le mouvement local continuera d’agiter gentiment les samedis après-midi millavois.

Bouton retour en haut de la page