Chasse

Aveyron. Opération mouflons !

Les techniciens de la Fédération Départementale des Chasseurs comptent actuellement les mouflons dans le sud Aveyron.

À l’échelle du département, on retrouve l’espèce sur quelques communes seulement. « Le mouflon méditerranéen est l’ancêtre de notre mouton domestique, il est la souche primitive de toutes les brebis », souligne Vincent Marc, technicien à la Fédération. Cependant, précise-t-il : « il importe de noter que l’on doit le retour du mouflon en France aux chasseurs ». Ce sont eux qui ont relâché les premiers individus en 1949 dans le Mercantour.

© DR

En Aveyron les lâchers ont eu lieu dans les Gorges du Tarn, de la Jonte et de la Dourbie. De 1966 à 1974 et se sont en tout cinq mâles, huit femelles, un agneau et deux agnelles en provenance de Chambord et du massif des Bauges qui ont été lâchés.

Bien que le mouflon méditerranéen fasse preuve d’une certaine plasticité écologique en s’acclimatant dans des sites très différents, ses capacités de colonisation sont reconnues comme étant particulièrement faibles.

Aussi, il importe de connaître l’état de santé du mouflon avant la définition des plans de chasse pour la saison prochaine. Pour ce faire, les techniciens de la Fédération doivent respecter un protocole standardisé. Ainsi, 17 points de comptages ont été identifiés sur l’aire de répartition aveyronnaise de l’espèce.

Publicité

Pour chaque point, il faut scruter à la jumelle pendant un quart d’heure pour détecter et identifier les animaux.

© DR

Cela, le matin et le soir, et répéter l’opération quatre fois afin de définir un indice ponctuel d’abondance le plus fiable possible. L’année dernière la COVID avait mis fin aux opérations. Aussi, cette année, les comptages ont une saveur toute particulière et le bilan du comptage est très attendu.

Source
Fédération Départementale des Chasseurs de l’Aveyron
Bouton retour en haut de la page