✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
ActualitéOpinion

Millau. Cette année le 1er mai sera confiné !

La CGT n’organisera pas son traditionnel rassemblement du 1er mai à l’occasion de la journée internationale de luttes des travailleuses et travailleurs.

Pourtant il y aura malgré tout un 1er mai, un 1er mai qui s’adapte à la situation sanitaire du moment. Il faudra utiliser les réseaux sociaux pour faire vivre nos revendications ! Chacun pourra se prendre en photo avec une pancarte commençant par « Le jour d’après je veux… » et partager sur #1maicgt.

Chacun pourra aussi afficher fièrement aux fenêtres ou balcons les couleurs de la CGT avec des drapeaux ou l’affiche du 1er mai publiée chaque jour dans la presse quotidienne régionale.

Nous n’aurons de cesse de mettre en avant nos revendications qui sont plus que jamais d’actualité :

Publicité

Sacrifier la santé des travailleurs-euses n’est pas admissible !

Pour la CGT la santé et la sécurité des travailleurs(euses) et celle de leurs familles sont primordiales, beaucoup de travailleurs(euses) ont dû faire jouer leurs droits de retrait pour se protéger face à des patrons privilégiant leurs profits à la sécurité de leurs employés.

La santé, la sécurité au travail, le droit de retrait, le droit de grève et le droit syndical doivent être respectés.

Sacrifier le droit des travailleurs-euses sur l’autel de l’économie n’est pas tolérable et ne pourra continuer, quelle que soit la situation

Le gouvernement a profité de la crise sanitaire pour attaquer une nouvelle fois le code du travail en touchant aux droits des travailleurs(euses) : semaine à 60 h de travail, perte de congé et RTT, travail dominical étendu.

Beaucoup de personnes vont être confrontées à cela dans leurs entreprises.

Pour la CGT ce n’est pas acceptable, ce n’est pas aux salariés de payer pour cette crise sanitaire.

Il faut au contraire revaloriser les salaires et le SMIC afin de permettre à tous de vivre dignement.

Sacrifier les plus précaires d’entre nous n’est pas admissible dans une société d’égalité et de solidarité

Malgré la promesse du gouvernement, les travailleurs(euses) en contrats courts ont vu leurs contrats rompus au début de la mise en place du confinement.

Les CDD, intérimaires, vacataires, les intermittents se retrouvent dans une situation financière dramatique, beaucoup ne pouvant plus ni payer leurs loyers ni se nourrir correctement.

Les privés d’emploi et les étudiants sont également dans la précarité, les inégalités sociales se creusant de plus en plus.

Nous devons porter toutes ces revendications et faire en sorte que ce 1er mai confiné soit une réussite !

Pour ce 1er mai, soyons visibles, solidaires, déterminés !

Nous ne paierons pas la crise générée par des choix politiques d’un système capitaliste mortifère !

Transformons le mode de demain en un monde vivable de justice sociale, écologiste et féministe !

L’Union Locale CGT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bouton retour en haut de la page