Millau. Retour en images sur « Squ’Arts IX »

La neuvième édition de Squ’Arts, exposition d’art contemporain organisée par l’Association Peintres et Sculpteurs du Vieux Moulin, a été inaugurée ce soir au parc Raux, à côté du parking de la Grave.

Depuis ce matin, les 22 artistes retenus ont proposé au public venu flâner dans les allées du parc leurs installations sur le thème de la nature, dont certaines ont été mises à mal par l’orage de cet après-midi.

Angélica Labbé, Karine Orcel, Jean-François Galliard, président du Conseil départemental, Gérard Prêtre, président de la communauté de communes Millau Grands causses et Christophe Saint-Pierre.

« C’est une édition spécialement belle, a assuré la présidente de l’association, Angelica Labbé. Elle donne à voir la sensibilité des artistes vis-à-vis de l’environnement et de notre nature, une nature qu’il faut que l’on défende et que l’on respecte ». « C’est le rôle de l’art de nous interpeller sur des sujets aussi importants », a renchéri Karine Orcel, adjointe à la culture.

Angélica Labbé, présidente de l’Association Peintres et Sculpteurs du Vieux Moulin, a présenté les 22 artistes présents.

De son côté, le maire Christophe Saint-Pierre a émis le souhait de réfléchir « sur la place de la nature dans l’espace urbain ».

« Mais il faut savoir ce que nos concitoyens sont prêts à concéder pour laisser la place à la nature… »

L’exposition est à voir encore ce dimanche 1er septembre de 10h à 18h. Entrée libre.

Naima El Melkaoui présente « L’âme nature ». « Le message que je veux transmettre à travers cette œuvre c’est que la nature possède une âme et que c’est au devoir de l’homme de la préserver pour son bien être ». Photo : © Gérard Rouquette.
L’installation interactive de Marion Delattre et Christian Meneses Saez. Chacun peut y participer…
Les poissons d’Isabelle Tempier.
La porte quantique de Bernard Voytier. « Laissez à l’entrée votre manteau, votre sac et vos soucis et osez vous frotter au bienveillant carillon de bois pour un massage sonore apaisant. »
Le grand méchant loup de Françoise Seconds.
Jean-Paul Delaitte devant ses libellules.
« Sauvons-les », le cri d’alarme de Nicole Carbasse.
« Il était une fois une planète », par Carole Joly.
Une partie de l’installation d’harpes éoliennes et machines à vent de l’artiste millavois Christophe Liron.
La « Mésange sur une branche » de Raphaël Cros. « Un animal fragile mais utile ».
Les coquelicots de Sandra de Boerdère.
Les oiseaux de Patrick Desombre.
Pas d’œil cette fois pour le street artiste Romain Minotti, mais un tryptique sur Emma calvé.
L’ensemble des artistes, des organisateurs et des élus, ce soir à l’occasion du vernissage.