Millau. Le blocage du lycée Jean Vigo continue

Bis repetita. Alors que le lycée Jean Vigo a connu une journée de blocage, hier, pour faire suite au mouvement national, la situation n’a pas évolué puisque ce matin encore, il était quasi impossible de pénétrer dans l’enceinte de l’établissement.

Si la police a été appelée en renfort pour permettre aux professeurs de forcer le barrage, ce qui a donné lieu à quelques échauffourées, les rares élèves qui se sont présentés ce matin pour aller en cours étaient systématiquement empêchés d’entrer par les jeunes manifestants.

« Les quelques élèves qui ont réussi à entrer n’auront sans doute pas cours, puisque la plupart des élèves ne sont même pas venus », confie Pierre Pipien, le proviseur du lycée, en voyant les bus quasi vides arriver. « D’autant que les internes sont déjà partis hier… »

Une AG des lycéens est prévue en cours de matinée pour savoir quelle suite donner au mouvement.

Face à face entre professeur et lycéens.
Les professeurs n’ont pu passer qu’avec l’aide des policiers.
Une barrière entre les rares élèves entrés dans l’établissement et ceux restés dehors…