Plus de 50 élèves, enfants et adultes, se sont retrouvés au dojo municipal pour un stage de taekwondo pas comme les autres, organisé par le SOM Taekwondo.

Différent déjà par l’intervenant : Maître Park Moon Soo, 8e dan et une référence dans le milieu du taekwondo mondial. Pionnier de la discipline sur la Côte d’Azur, il est arrivé en France pour promouvoir cet art martial. Ce grand spécialiste de la self défense a effectué de nombreuses démonstrations en France et en Europe.

Samedi, il a démontré sa maîtrise de la discipline tant par son énergie, sa souplesse, sa rapidité et sa gentillesse que par son humour pour détendre l’atmosphère… car les élèves étaient assez impressionnés par sa présence ! Le Maître a insisté tout au long du stage sur le travail du mental, qui pour lui « est comme un diamant, pur et solide, et sans ce mental, la technique ne sera jamais efficace ».

La première moitié du stage était basée sur les techniques de self défense et des kibons (techniques de base). Après 1h30 de stage, une petite pause pour se rafraîchir et libérer les enfants qui n’ont pas hésité, à la demande du Maître, de poser devant les appareils photo des parents et de repartir, avec les traits tirés par la fatigue, mais avec le sourire.

La deuxième partie fut plus intense et le cardio fut mis à rude épreuve, mélangeant techniques de jambes avec blocages et contre-attaques en changeant de partenaires régulièrement.

La dernière partie, qui devait clôturer les 4h de stage, fut le travail du bâton long. Certains, pour qui c’était une découverte, étaient un petit peu maladroits au début, mais au fur et à mesure des répétitions, un début de coordination commençait à apparaître.

Pour finir, le Maître effectua une démonstration du bâton. Il démontra à chacun qu’avec une pratique régulière, on peut arriver avec la même facilité à le maîtriser et surtout il a expliqué la complémentarité avec le taekwondo.

Le stage terminé, la fatigue se lisait sur les visages et sans nul doute les courbatures sont apparues dimanche matin. Mais ils étaient unanimes, le stage leur a plu et pour certains, ça a été un surpassement de soi qu’ils garderont toujours en mémoire.

« Je tiens à remercier tous mes élèves, souligne Marc Boudes. Je suis fier d’eux, ils se sont surpassés, mais ils se sont prouvé qu’ils pouvaient y arriver avec la volonté et un mental de diamant. Merci aux clubs de Saint-Affrique et de Sévérac-le-Château pour avoir fait le déplacement, et au responsable du CHRAN de la ligue Occitanie, Maître Fabien Dendrael (6e dan). »