✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Actualité
A la Une

LA JCE de Millau, pépinière de responsables engagé(e)s

Ce week-end, la JCE millavoise accueillait plus de 80 jeunes membres venus de toute l’Occitanie, dans le cadre de sa première université régionale de l’année. L’occasion pour l’association de réfléchir aux grandes actions à mener pour 2024, mais également de présenter ses vœux de manière officielle.

Devant un parterre d’élus, représentants des autorités et partenaires, les Millavoises Mathilde Quintard, présidente nationale de la JCE, Laura Malaval, présidente régionale et Malika Nicol, présidente locale, ont pris la parole, dans des discours pleins de motivation et d’ambition.

« Pour cette année, nous avons l’ambition de faire découvrir notre mouvement à de nombreux jeunes de notre territoire ayant les mêmes valeurs afin qu’ils nous rejoignent pour intensifier nos actions, a expliqué Malika Nicol. Nous souhaitons également être acteurs des évènements 2024v: que ce soit le passage de la flamme olympique ou encore les élections européennes. Mais ne vous inquiétez pas, d’autres idées émergeront prochainement et je sais compter sur les membres et futurs membres qui souhaiteront nous rejoindre. »

Puis c’est Laura Malaval, figure incontournable de la JCE et présidente régionale, qui s’est adressée à l’assemblée. « C’est grâce à l’amitié, au collectif, que nos adhérents allient leur force en faveur d’actions flamboyantes sur leur territoire, et les dernières années furent particulièrement incandescentes. C’est comme ça que l’on a vu pondre Eco’cotte à Millau puis à Béziers. Le sujet de l’écologie est un terrain de jeux à Perpignan et une raison valable pour la JCE du Tarn-et-Garonne de créer un festival « Festi durable ». Pendant que la Mandarelle fait des heureux à Rodez, les anciens du Stade Toulousain et du TFC se rencontrent à Toulouse en faveur d’une association pour des enfants malades. Du côté de Sète, on représente la JCE lors du Prix de la TPE, et le CV citoyen à Narbonne. Les dangers domestiques sont démontrés dans le Polygone de Montpellier. Conseils qui peuvent être recommandés dans toutes les langues lors des Afterwork « échange international » à Carcassonne… »

Publicité

« Quand on démarre à la présidence de la JCE de Millau, c’est un bel avenir qui s’ouvre à vous »

Enfin, Mathilde Quintard qui a récemment été élue au poste de présidente nationale de la JCE a elle aussi témoigné de la détermination de la structure. « Aujourd’hui, je souhaite partager avec vous l’ambition résolue de la Jeune Chambre Economique Française pour les années à venir : construire une alternative d’engagement en connectant les acteurs de la cité, afin de remettre l’économie au service de l’humanité, de la planète et du vivant. Pour cela, nous devons permettre l’émergence de leaders au profil le plus diversifié. Nous devons contribuer à la dynamique de nos territoires. Nous devons augmenter notre attractivité et réaffirmer notre positionnement de marque. Nous devons assurer l’efficience du fonctionnement et la pérennité de notre organisation. Nous, adhérents de la Jeune Chambre Economique Française, sommes et resterons les bâtisseurs d’une nouvelle ère, les architectes d’un engagement transformateur pour les territoires ».

© Aurélien Trompeau

Ce sont ensuite les élus locaux qui ont salué l’action de la Jeune Chambre et son impact positif sur le territoire. « Quand on démarre à la présidence de la JCE de Millau, c’est un bel avenir qui s’ouvre à vous », a déclaré avec humour Emmanuelle Gazel, en félicitant les trois présidentes pour leurs mandats respectifs, avant de poursuivre : « la JCE est à la fois notre présent et notre avenir, de par la formation qu’elle apporte à ses membres, mais aussi grâce au réseau qu’elle a su tisser ».

Arnaud Viala, président du Département de l’Aveyron, a à son tour vanté les mérites de la JCE. « Je suis ravi d’être accueilli par un trio de présidentes, élues à d’aussi éminents niveaux de responsabilité. Je ne résiste pas à dire que c’est la démonstration de l’esprit conquérant des Aveyronnais et de la dynamique de notre territoire. Plus largement, la JCE est un mouvement incubateur de talents, d’énergie et de valeurs humaines. »

Une série de prises de parole qui s’est achevée avec l’intervention de Charles Giusti, préfet de l’Aveyron. « Je dois vous dire que je suis bluffé par votre organisation, a indiqué le représentant de l’État, bien connu sur le territoire pour sa rigueur. L’enthousiasme, la volonté et l’optimisme dont vous faites part sont, dans les temps actuels, toujours bons à prendre. J’apprécie cette dose de vie que vous savez insuffler dans votre comportement et vos actions. »

La soirée s’est ensuite achevée de manière conviviale par un buffet concocté par le Restaurant Léonie où se tenait la manifestation.

Bouton retour en haut de la page