Rivière-sur-Tarn

Rivière-sur-Tarn. Non à la suppression d’un poste d’enseignant

L’association des parents d’élèves de l’école de Rivière-sur-Tarn appelle à un rassemblement mardi 26 janvier. Par cette action, ils protestent contre la fermeture d’un poste d’enseignant à la rentrée 2021.

Ce mouvement de mobilisation contre le projet de suppression de poste d’enseignant sera organisé devant l’école de Rivière-sur-Tarn, ce mardi 26 janvier à 16 h 45, les participants sont appelés à se vêtir de noir : « votre école a besoin de vous »

Dans une lettre adressée à l’inspectrice d’académie, les délégués des parents d’élèves ont exprimé leur mécontentement, leurs craintes, mais également leur désarroi face à une décision qui leur semble injustifiée.

« Madame l’inspectrice, nous avons appris qu’il est envisagé que l’école de nos enfants perde un poste d’enseignant à la rentrée 2021.

Cette annonce nous étonne d’autant plus, que la courbe démographique de notre village est ascendante.

En effet, malgré le creux démographique pour l’année 2018, les années 2019 et 2020 enregistrent une hausse du nombre de naissances et par conséquent de l’effectif prévisionnel de l’école. La perte de ce poste n’anticipe pas les années à venir.

Nous sommes très inquiets pour la scolarité de nos enfants, car la perte de ce poste entrainera inéluctablement des classes surchargées qui ne sont pas les plus propices à l’épanouissement et à l’apprentissage de chaque élève.

Au vu de la période difficile que nus vivons, il nous semble primordial que les enfants puissent être accueillis dans des conditions optimales sécurisantes.

De plus, cette suppression entrainera l’impossibilité d’accueillir à l’école nos plus jeunes enfants et l’inscription d’élèves en cours d’année amènera des effectifs inacceptables d’un point de vue pédagogique.

Nous souhaitons, nous parents d’élèves, mais aussi la mairie et la population défendre le service public d’une école pour tous et de proximité.

Nous espérons que vous entendez nos inquiétudes et notre désarroi, la scolarité de nos enfants étant l’une de nos préoccupations majeures. »

Pendant la mobilisation, l’ensemble des participants sont appelés à respecter le protocole sanitaire en vigueur (le masque est obligatoire, distanciation physique, gel, couvre-feu…)

 

Bouton retour en haut de la page
X