✨ Sélectionnez VOTRE commune

MA COMMUNE
Actualité

Millau. Double ration de Carnaval… en 2021

Le Carnaval de Millau, qui devait se dérouler le samedi 28 mars, est annulé en raison du coronavirus. Ou plutôt « reporté… en 2021». « La vie continue, mais il nous a semblé opportun de limiter les risques de propagation », assume Hervé Marcillac, le directeur de la MJC.

« Le Carnaval est une célébration collective de la fin de l’hiver, qui annonce l’arrivée du printemps. Mais cette année, nous n’avons pas eu d’hiver : pas le moindre flocon de neige sur Millau, des températures bien au-dessus des normales saisonnières… a déclaré ce matin Philippe Monier, membre éminent du comité carnaval. Réchauffer les cœurs et brûler une effigie dans ces conditions relèverait de l’incivisme, et les échevins du KolleKtif Karnaval ont donc décidé de reporter le Carnaval au 21 mars 2021, non sans avoir envisagé d’autres solutions (carnaval à huis clos, carnaval payant sur réservation limité à 999 entrées, carnaval sans cortège ni effigie, carnaval à distance sur internet…), qui n’ont finalement pas été retenues. »

« Ce n’est pas cette saloperie de connardovirus qui aura le dernier mot »

Le KolleKtif est « conscient de la grave responsabilité de cette décision, qui prive notre communauté citoyenne de l’exutoire festif dont elle aurait pourtant grand besoin en ce moment face aux difficultés qu’elle traverse.

Le « piot » et sa « roue de l’infortune » étaient censé représenter les citoyens, en cette période de réforme des retraites et d’élections municipales…

Mais ce n’est pas cette saloperie de connardovirus qui aura le dernier mot, et le KolleKtif promet une double ration de Carnaval en 2021, sur deux jours, et une grande cérémonie d’exorcisme à laquelle pourront participer nos amis chinois, italiens et américains, ce qui leur est impossible aujourd’hui.

Publicité

D’ici là, la vie continue, et chacune des associations qui constituent notre KolleKtif contribuera à soutenir au quotidien le moral de nos compatriotes et à embellir leur existence en assurant ses activités artistiques et culturelles (musique, théâtre, arts plastiques, animations en tout genre). »

Le « piot » qui avait été confectionné par les bénévoles de l’association des peintres et sculpteurs du Vieux Moulin attendra donc sagement encore un an dans son hangar avant de pavaner dans les rues de Millau. « Ça nous laisse un peu de temps pour l’améliorer », souligne David Libourel, philosophe. En 2021, il pourrait même être accompagné par une deuxième mascotte, qui ne serait pas brûlée. En espérant que le coronavirus ne soit alors qu’un mauvais souvenir, et que le carnaval ne soit pas une deuxième fois « le dindon de la farce ».

Bouton retour en haut de la page