Millau. Une convention signée pour prévenir la radicalisation

Lundi 2 décembre à la mairie de Millau, Catherine Sarlandie de La Robertie, préfète de l’Aveyron, Christophe Saint-Pierre, maire de Millau, Christophe Mouillet, directeur territorial de la Protection Judiciaire de la Jeunesse Tarn-Aveyron et Armelle Fellahi, directrice des Services Départementaux de l’Éducation Nationale ont signé une convention partenariale pour travailler ensemble sur la prévention de la radicalisation.

« Toutes les collectivités peuvent être confrontées aux problèmes de la radicalisation, et les élus locaux sont parfois démunis, reconnait le maire de Millau, Christophe Saint-Pierre, c’est pour cela qu’il vaut mieux travailler en amont, pour prévenir le risque potentiel et l’accompagner au mieux ».

Avant de saluer le travail effectué dans le cadre du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD).

Des propos repris par le directeur territorial de la Protection Judiciaire de la Jeunesse Tarn-Aveyron, Christophe Mouillet, qui assure que « le CLSPD de Millau est particulièrement productif », dans un contexte où « beaucoup de CLSPD sont morts en raison du manque d’activité ».

Christophe Mouillet, directeur territorial de la Protection Judiciaire de la Jeunesse Tarn-Aveyron.

Une première action avec les lycéens millavois

La convention qui a été signée lundi – la première dans le département de l’Aveyron –, a pour objectif d’élaborer conjointement des actions éducatives et de collaborer autour de projets de prévention à destination des différents publics : jeunes, familles, professionnels et tout autre public « dont il paraîtrait important qu’il soit sensibilisé à ce phénomène ».

« Il s’agit de mener à bien des actions éducatives et de formations afin de permettre à nos concitoyens de renouer avec les valeurs de la République, celles qui dont société, des valeurs socles qu’il nous appartient de promouvoir », explique la préfète de l’Aveyron.

« L’Education Nationale prend sa part », souligne Armelle Fellahi, directrice des Services Départementaux de l’Éducation Nationale.

Aussi, la première de ces actions aura lieu le vendredi 13 décembre, date à laquelle les lycéens millavois seront invités à assister à la représentation d’une pièce de théâtre, « Lettre à Nour », une histoire entre une jeune femme de 20 ans partie rejoindre les rangs de Daesh en Irak et son père resté en France. Les élèves du lycée Jean-Vigo vont ensuite travailler ensemble sur « Nos lettres à Nour », une production qui leur sera propre.