Ce matin dans les locaux de la TGM, le collectif Carnaval a levé le voile sur la mascotte qui sera brûlée le samedi 17 mars à l’issue du « gigantesque défilé carnavalesque ».

A huit jours du Carnaval, la mascotte n’est pas tout à fait terminée… La tête ci-dessous va notamment être attachée au reste du corps de la chimère.
« La chimère représentant l’Etat va écraser entre ses pattes une petite brebis sud-aveyronnaise qui se révolte et qui appelle à l’indépendance », explique David Libourel.

Rappelons que le Collectif Carnaval, las du « silence organisé des grands médias et l’indifférence des autorités nationales, régionales et départementales, qui ne lui versent pas un sou de subventions », a décidé de manière unilatérale de proclamer l’indépendance de la République de Millau.

Nouvel Etat veut dire nouveau président. « Oui, le Président va être désigné. On attend juste les pots de vin et de pouvoir bourrer les urnes. Car la République de Millau sera une pseudo-démocratie, comme la France », plaisantent les membres du Collectif Carnaval.

Pour célébrer cette nouvelle indépendance, c’est une chimère représentant l’Etat qui va être brûlée au Parc de la Victoire. « Une chimère bleue, blanc, rouge, on ne sait pas trop bien, un espèce de mélange socialo-LR et autres », commente David Libourel, le créateur de la mascotte avec ses collègues de l’Association des peintres et sculpteurs Millavois. « Elle aura des pattes de lion, un cul de bouc, une tête d’aigle jupitérien, et son corps sera prolongé par une queue démoniaque à l’extrémité de laquelle sera attaché un compteur Linky ». Chacun interprétera comme il voudra…