✨ Toutes les animations de DECEMBRE

AGENDA
Actualité
A la Une

Urté et Salne, de la Lituanie à Millau pour maîtriser l’art du vitrail

On connaissait Millau pour le gant, l’agropastoralisme ou encore le sport de pleine nature. La sous-préfecture aveyronnaise est peut-être également en train de devenir une étape de choix pour qui souhaite se former à l’art ancestral du vitrail.

© Aurélien Trompeau

Au début de 2023, lors de l’ouverture de son atelier rue Droite, Lola Pradeilles avait déjà affirmé sa volonté de partager son savoir-faire.

Il semblerait que c’est chose faite. En plus d’organiser plusieurs stages dans son atelier à destination d’amateurs et curieux, ce sont désormais deux futures professionnelles, Urté et Salne, qui sont venues de Lituanie pour suivre une formation de deux mois.

« J’avais déjà rencontré Lola il y a deux ans, explique Urté. Avec Salne, nous suivons toutes les deux un cursus dans une école de Beaux-Arts à Vilnius, dans laquelle était intervenue Lola. Nous avons gardé contact et lorsque l’occasion s’est présentée de pouvoir effectuer ce stage en Erasmus, nous étions très contentes. Chez nous, nous abordons essentiellement la partie design. Ici, c’est très différent puisqu’on intervient à différentes étapes, notamment avec la coupe et la peinture. C’est très intéressant de pouvoir suivre le processus du travail du verre. »

La vitrailliste millavoise a beau être jeune, elle a déjà un savoir-faire qui inspire le respect de ses pairs.

A 27 ans, le travail de Lola Pradeilles l’a déjà amenée à voyager aux quatre coins de l’Europe et parfois bien au-delà pour son travail. Notamment lors d’un stage en 2022 chez un des plus grands verriers des Etats-Unis.

De ces rencontres, elle a gardé ce goût pour le partage et la transmission. C’est ce qui l’a amenée à donner des cours dans des écoles à Versailles et à Marseille et à proposer des Masterclass en Turquie ou encore en Lituanie.

© Aurélien Trompeau

« J’ai vraiment à cœur de partager et faire connaitre ce travail qui me passionne, indique Lola. Urté et Salné vont travailler sur une restauration de vitraux datant du début du XXe siècle qui nous a été confiée par les Amis du Château de Saint-Izaire. Elles ont également participé à l’élaboration des nouveaux trophées de la Ville, qui sont une commande municipale. L’idée est de les accompagner, mais aussi de pouvoir leur laisser essayer des choses, de manière plus autonome ».

© Aurélien Trompeau

Pour Salné, qui suit un bachelor en Beaux-Arts, c’est aussi une manière d’aborder la vie d’un métier de manière plus concrète. « En plus du savoir-faire technique de Lola, je suis très intéressée par son retour d’expérience concernant la dimension professionnelle. Comment on monte un projet ? De quelle façon penser le business model ? Comment bien communiquer ? Ce sont des questions qui feront peut-être partie de notre travail et auxquelles il est intéressant d’avoir déjà quelques réponses. »

Les deux vitraillistes sont arrivées début octobre et repartiront fin novembre. D’ici là, elles auront le temps de profiter de la région et de goûter les spécialités locales.

© Aurélien Trompeau

« Bien sûr, si nous faisons ce stage, c’est également parce que nous aimons bien rencontrer d’autres cultures, explique Urté. Nous avons participé à notre arrivée à la Biennale des Verriers à Carmaux, près d’Albi. Cela nous a permis de visiter la ville avec son architecture qui est très différente de ce qu’on peut voir chez nous. Nous avons aussi pu tester la nourriture comme les croissants ou l’aligot saucisse et plusieurs fromages, ça aussi c’est très différent… »

A noter que Lola Pradeilles organise tout au long de l’année des stages allant de quelques heures à plusieurs jours pour découvrir les différentes facettes de l’art du vitrail. Elle propose des modules à destination des amateurs néophytes et curieux et d’autres, destinés aux professionnels.

© Aurélien Trompeau

Bouton retour en haut de la page