Actualité

Une nuit au Moyen Âge à Sainte-Eulalie-de-Cernon

À l’occasion de la Nuit des châteaux, Sainte-Eulalie-de-Cernon organisait un banquet médiéval au cœur de la Commanderie templière et hospitalière du Larzac. Dans ce bâtiment chargé d’histoire, 70 convives ont pu profiter d’un repas inspiré des recettes du Moyen Âge et animé par une troupe de musiciens et jongleurs.

Costumes et instruments d’époque, jongle enflammée et bonne humeur, la Cie les Aboyeurs a assuré un spectacle plus vrai que nature devant un public largement conquis.

Jongles enflammées pour le dessert. © Aurélien Trompeau

« Nous avons bouclé les réservations en cinq jours », indique Thierry Cadenet, le maire de Sainte-Eulalie-de-Cernon. « Cette première expérience est en quelque sorte un test, car c’est un concept qu’on aimerait développé et commercialiser tout au long de l’année. C’est quelque chose qui plaît beaucoup et qui pourrait être une source de revenus pour la commune, notamment pour l’entretien du patrimoine ».

En cuisine, c’est Laurence qui dirige. Anciennement professionnelle de la cuisine médiévale, elle connaît sur le bout des doigts les us et coutumes culinaires de l’époque.

Pour l’apéritif, une coup d’Hypocras, du vin aux épices typique de l’époque. © Aurélien Trompeau

« La cuisine médiévale est largement marquée par les épices raconte Laurence. Lors des croisades, on redécouvre beaucoup de choses, qu’on ramène en occident. On n’utilise pas les épices pour cacher une viande qui serait avariée, mais parce que cela constitue un signe extérieur de richesse. À l’époque 1 kg de poivre équivaut à 1 kg d’or. »

Les participants ont donc dégusté des pâtés au chevreuil et au sanglier, puis une Mamonia, un plat constitué de petit épeautre, d’épices et de viande de brebis. En dessert, c’est une tourte aux pommes, là encore bien épicée qui a été servie.

À la sortie, les convives semblaient être conquis et les organisateurs bien décidés à renouveler l’expérience !

 

Bouton retour en haut de la page