Actualité

Le ministre de l’Agriculture a reçu les Jeunes Agriculteurs de l’Aveyron

Ce mardi 20 septembre, les députés de l’Aveyron Jean-François Rousset et Stéphane Mazars ont reçu les Jeunes Agriculteurs aveyronnais à Paris.

Après une visite de l’Assemblée nationale, et à l’initiative des deux députés, les Jeunes Agriculteurs ont été reçus rue de Varenne par le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Marc Fesneau.

A cette occasion, les Jeunes Agriculteurs ont pu exprimer directement au ministre leurs préoccupations ainsi que leurs attentes.

Les Jeunes Agriculteurs ont d’abord abordé le sujet du renouvellement des générations et de l’installation ; ils ont notamment rappelé que si cette question relevait bien de la compétence régionale, il était important qu’elle s’inscrive dans un cadre de cohérence national.

Les Jeunes Agriculteurs ont ensuite évoqué les conséquences d’une sécheresse sans précédent dans le département de l’Aveyron. Face à cette urgence, Marc Fesneau a rappelé la procédure mise en œuvre qui devrait permettre le versement d’acomptes au soutien des trésoreries des agriculteurs dans les toutes prochaines semaines.

DR

Accès à l’eau, problème du loup, Nutriscore…

Sur l’accès à l’eau, le ministre a rappelé les conclusions du GIEC selon lesquelles la pluviométrie restera constante, mais irrégulière dans les années qui viennent en dépit du réchauffement climatique. D’où la nécessité d’adapter la gestion de la ressource aquifère. Sur ce point, il a rappelé les travaux du Varenne de l’Eau et ses conclusions qui devront être opérationnelles le plus rapidement possible pour permettre notamment d’améliorer le stockage de l’eau et un meilleur partage de ses usages.

Les JA ont ensuite abordé la question des prédateurs, notamment les loups et les vautours. Le ministre a partagé leurs constats et inquiétudes et a réaffirmé clairement sa volonté de faire évoluer le cadre de la protection de ces espèces afin de préserver l’élevage et de maintenir l’agropastoralisme.

Enfin, les Jeunes Agriculteurs ont terminé cet échange en invoquant le sujet du Nutriscore, source d’inquiétudes pour les filières de production telles que le Roquefort ; sujet bien connu du ministre qui sera d’ailleurs évoqué dans les prochains mois dans le cadre européen.

Avant de quitter le ministère, les Jeunes Agriculteurs n’ont pas manqué d’inviter le ministre à venir se rendre compte de la dynamique du secteur agricole en Aveyron.

Source
Jean-François Rousset
Bouton retour en haut de la page